Vandana Singh

BIOGRAPHIE

Vandana Singh est née et a été élevée à New Delhi, Inde, avec un frère et une sœur. Elle apprend l’anglais dès l’âge de quatre ans, en grande partie grâce à ses parents diplômés en littérature anglaise. C’est la seule langue dans laquelle elle écrit pour le public, réservant l’hindi à des textes personnels.

À l'issue de ses études, elle obtient un doctorat en physique théorique des particules.

En fin d’adolescence et au début de son âge adulte, elle s’implique dans des mouvements écologistes et féministes, ce qui laissera une trace profonde dans son évolution ultérieure.

Elle vit maintenant près de Boston, où elle enseigne la physique dans un 4-year college. L’essentiel de sa famille réside en Inde où elle se rend aussi souvent qu’elle le peut et elle n’exclut d’ailleurs pas d’y retourner un jour de manière définitive.

Elle écrit de la science-fiction, de la fantasy, des récits pour la jeunesse et des poèmes. La lecture des Chroniques martiennes de Ray Bradbury à onze ans est une révélation et déclenche son engouement pour la science-fiction. Suivent Asimov, Clarke et d’autres classiques puis une période de relatif désintérêt. Elle ne sent guère concernée par des récits dont les héros relèvent trop souvent du stéréotype de l'homme blanc occidental. La découverte d’Ursula K. Le Guin et d'autres auteurs et autrices dépassant ces barrières la ramène à ses amours d’antan. Même si elle a écrit dès son plus jeune âge, ce n’est qu’aux alentours de la trentaine qu’elle se lance sérieusement dans l’écriture en envoyant ses textes aux éditeurs. Son premier texte de genre est The Room on the Roof, publié en 2002.

Source principale : site personnel de Vandana Singh (consulté en septembre 2019)

UNIVERS

- Somadeva (SF)

Somadeva était autrefois un homme, un poète, un conteur, mais il est mort depuis longtemps. Il a vécu au XIe siècle de l'ère commune dans le nord de l'Inde. À l'époque, on ne pouvait que rêver de ce fabuleux appareil, l'udan-khatola, le vaisseau qui vole entre les mondes. À l'époque, les Vidyadharas qui habitaient le ciel étaient un mythe, occupant une réalité différente de la sienne. Et les seules ailes dont il disposait pour faire ses voyages étaient celles de son imagination.

L'univers Somadeva n'apparaît que dans des nouvelles.

ROMANS

Vandana Singh n'a publié aucun roman à ce jour.

RECUEILS DE NOUVELLES

2008 The Woman Who Thought She Was a Planet and Other Stories, Zubaan Books / Penguin Books India, janvier 2008.

Traduction : Infinités, traduit par Jean-Daniel Brèque, Denoël, coll. Lunes d'Encre, mars 2016.

Contient : Faim, Delhi, La Femme Qui Se Croyait Planète, Infinités, Soif, Les Lois de la Conservation, Trois Contes de la Rivière du Ciel, Le Tétraèdre, L'Epouse, La Chambre sur le Toit, Un Manifeste Spéculatif.

L'avis d'Apophys

L'avis de Gromovar

* Prix Locus 2010 : 15e place (meilleur recueil)

2018 Ambiguity Machines and Other Stories, Small Beer Press, février 2018

Contient : With Fate Conspire (2013) ; A Handful of Rice (2012) ; Peripeteia (2013, variant of Peripateia) ; Lifepod (variant de Life-Pod, 2007) ; Oblivion: A Journey (2008) ; Somadeva: A Sky River Sutra [Somadeva] (2010) ; Are You Sannata3159? (2010) ; Indra's Web (2011) ; Ruminations in an Alien Tongue (2012) ; Sailing the Antarsa (2013) ; Cry of the Kharchal (2013) ; Wake-Rider (2014) ; Ambiguity Machines: An Examination (2015) ; Requiem

* Prix Locus 2019 : 11e place (meilleur recueil)

CHAPBOOKS

2007 Of Love and Other Monsters (novella, SF), Aqueduct Press, octobre 2007

At age seventeen, Arun [… ] emerges from a fire, his memories and identity vanished with the flames. He finds a refuge and home with Janani and soon discovers his unique ability to sense and manipulate the minds of others around him. Intimately connected yet isolated by this insight, he inhabits a dangerous place outside conventional boundaries: man/woman, mind/body. When someone who shares his ability, Rahul Moghe, arrives on his doorstep, he senses a power beyond any he has known. Janani warns of the grave danger posed by Rahul and sends Arun on his journey, fleeing the one person who may have answers to the mystery of his past... “ (présentation par Aqueduc Press)

Repris dans l’anthologie The Year's Best SF : 26th Annual Collection, ed Gardner Dozois

* Prix Locus 2008 : 17e place (meilleure novella)

2008 Distances (novella, SF), Aqueduct Press, décembre 2008

"Distances is fascinating far-future science fiction, set in a desert city. For Anasuya, mathematics was experiential, a sixth sense that bared before her the harmonies, natural and artificial, that formed the sub-text of the world. So when mathematicians from the planet Tirana, 18-light-years-distant, ask Anasuya's help in solving a series of equations, she finds the new geometrical space they present her with intriguing. But as she explores the new space, she soon comes to suspect that it represents an actual physical system, and that the equations she is being asked to solve have a significance the Tiranis are concealing.

This is a story of intrigue, science, and art, rich with emotional and social exploration." (Présentation sur Goodreads)

Cette histoire se situe sur une autre planète, et concerne des problèmes mathématiques, un conflit culturel et la mythologie de deux cultures, tout ceci vu à travers le regard d’une jeune femme peu ordinaire, Anasuya. On y trouve des déserts et des océans, des dieux et des monstres, des vaisseaux spatiaux et des relations (mathématiques et autres)”. (blog de V. Singh – trad. P.C.)

* Prix Carl Brandon Parallax 2008 : victoire

* Prix James Tiptree Jr 2009 : nomination (gender-bending SF)

2015 Ambiguity Machines: An Examination (novelette), Tor, avril 2015

Lien Internet :https://www.tor.com/2015/04/29/ambiguity-machines-an-examination-vandana-singh/ (consulté en mai 2019)

L'Espace-Machine Conceptuel, qui est l'espace abstrait de toutes les machines possibles, est parsemé de trous, de fissures et de déchirures qui représentent l'espace négatif, celui où les machines ne peuvent exister parce qu'elles violent le règles de la physique. Ces machines impossibles sont cependant essentielles pour dresser les cartes topographiques de l'Espace-Machine Conceptuel si bien que le Ministère de l'ingénierie abstraite envoie ses topographes relever légendes et rumeurs les concernant.

Le texte se présente comme une consigne à destination des candidats inscrits à l'examen de Navigateur junior. Ils doivent, dans un premier temps, lire trois comptes-rendus puis, en s'appuyant sur ceux-ci, rédiger leurs réflexions personnelles sur l'espace négatif des machines impossibles.

La première histoire concerne un ingénieur mongol retenu prisonnier pour mettre au point une nouvelle arme et qui, en fait, conçoit une machine destinée à lui rappeler les traits de sa bien-aimée qu'il craint d'oublier. Dans la deuxième , une mathématicienne disparaît, au grand désespoir de son amante, en cherchant à percer le mystère des étranges carrelages de la cour d'une église italienne. Le troisième récit évoque une archéologue qui découvre, dans l'ouest africain, près de Tessalit, une peuplade capable de faire disparaître la barrière entre soi-même et les autres. (P.C.)

Repris dans le recueil Ambiguity Machines and Other Stories, février 2018

Repris dans l’anthologie The Best American Science Fiction & Fantasy 2016, ed. Karen Joy Fowler, octobre 2016

Repris dans l’anthologie The Apex Book of World SF : Volume 5, ed. Cristina Jurado, septembre 2018

SÉLECTION DE RÉCITS

2002 The Room on the Roof (novelette, fantasy), anthologie Polyphony: Volume 1, ed. Deborah Layne & Jay Lake, août 2002.

Traduction : La Chambre sur le Toit, traduit par Jean-Daniel Brèque, recueil Infinités, mars 2016

Aparna vient louer la chambre sur le toit. Elle est sculptrice et la jeune Urmila espère bien qu'elle va apporter un peu de magie dans sa vie et celle de son jeune frère, qui ne marche qu'avec des béquilles. Très vite, Aparna et les enfants se lient d'amitié. Mais le passé d'Aparna ne va pas tarder à ressurgir, ce qui ne sera pas sans conséquences pour Urmila et son frère. (P.C.)

Repris dans le recueil The Woman Who Thought She Was a Planet and Other Stories, janvier 2008

2003 The Woman Who Thought She Was a Planet (nouvelle, SF ?), anthologie Trampoline, ed. Kelly Link, août 2003.

Traduction : La Femme Qui Se Croyait Planète, traduit par Jean-Daniel Brèque, recueil Infinités, mars 2016

Un beau jour, Ramnath déclare à son mari qu'elle est une planète. Affolé par la réaction que pourraient avoir leurs relations, celui-ci s'efforce de la ramener à la raison. Mais Ramnath est bien décidée à assumer sa nouvelle condition. (P.C.)

Repris dans le recueil The Woman Who Thought She Was a Planet and Other Stories, janvier 2008

Repris dans l’anthologie Sisters of the Revolution: A Feminist Speculative Fiction Anthology, ed. Jeff & Ann VanderMeer, juin 2015

2003 The Wife (nouvelle, réalisme social ?), anthologie Polyphony: Volume 3, ed Deborah Layne & Jay Lake, octobre 2003.

Traduction : L'Épouse, traduit par Jean-Daniel Brèque, recueil Infinités, mars 2016

Après de nombreuses de mariage, Padma et son époux Keshav se séparent. C'est l'occasion pour Padma de faire le bilan de sa vie. Tout espoir n'est pas perdu. (P.C.)

Repris dans le recueil The Woman Who Thought She Was a Planet and Other Stories, janvier 2008

Repris dans l’anthologie The Year's Best Fantasy & Horror : Seventeenth Annual Collection, eds Ellen Datlow, Gavin J. Grant, Kelly Link

2004 Three Tales from Sky River : Myths for a Starfaring Age (nouvelle, univers Somadeva), in Strange Horizons, janvier 2004

Traduction : Trois Contes de la Rivière du Ciel, traduit par Jean-Daniel Brèque, recueil Infinités, mars 2016

Lien Internet (consulté en mai 2019)

Il s'agit de trois contes traditionnels de sociétés extraterrestres. Le premier raconte comment l'oiseau-tipi permit aux humains de survivre à la décision du Grand Façonneur. Le deuxième raconte comment Hiaho sauva son peuple du danger présenté par les méduses, à l'aide de sa seule lame. Le troisième raconte comment Angud fut le seul humain à ne pas rejeter ses parents, les arbres et les pierres. (P.C.)

in recueil The Woman Who Thought She Was a Planet and Other Stories, janvier 2008

2004 Delhi (nouvelle, SF), anthologie So Long Been Dreaming: Postcolonial Science Fiction & Fantasy, ed Uppinder Mehan & Nalo Hopkinson, septembre 2004.

Traduction : Delhi, traduit par Stéphan Lambadaris, Fiction – tome 3, Les Moutons Électriques, mars 2006

Nouvelle traduction par Jean-Daniel Brèque, recueil Infinités, mars 2016

Lien Internet (consulté en mai 2019)

Aseem déambule dans les rues de New-Delhi où il croise des apparitions, qu'il croit venues d'autres époques. A la recherche d'une femme inconnue, il a pris l'habitude de sauver la vie de gens en danger.Mais un jour, il rencontre celle qu'il croit être cette inconnue. (P.C.)

Repris dans le recueil The Woman Who Thought She Was a Planet and Other Stories, janvier 2008

Repris dans l’anthologie The Year's Best SF: Twenty-Second Annual Collection, ed Gardner Dozois

Repris dans l’anthologie The Time Traveler's Almanac, ed. Ann & Jeff VanderMeer, mars 2014

Repris dans Lightspeed : People of Colo(u)r Destroy Science Fiction ! Special Issue, juin 2016

* Prix BSFA 2004 : nomination (meilleure nouvelle)

2004 Thirst (nouvelle, fantasy), The Third Alternative #40, hiver 2004.

Traduction : Soif, traduit par Jean-Daniel Brèque, recueil Infinités, mars 2016

A la veille du Festival des Serpents, Susheela s'inquiète de la malédiction qui semble peser sur sa famille. De mère en fille, toutes semblent attirer par l'eau et condamnées à un destin tragique. Si elle suit ce chemin, que deviendra son fils Kishore ? (P.C.)

Repris dans le recueil The Woman Who Thought She Was a Planet and Other Stories, janvier 2008

Repris dans l’anthologie Bewere the Night, ed. Ekaterina Sedia, avril 2011

2005 The Tetrahedron (nouvelle, SF), InterNova 1 : Unexplored Territories, ed Ronald M. Hahn, Olaf G. Hilscher & Michael K. Iwoleit, 2005

Traduction : Le Tétraèdre, traduit par Christophe Duchet, Fiction - tome 8, Les Moutons Électriques, septembre 2008

Nouvelle traduction par Jean-Daniel Brèque, recueil Infinités, mars 2016

Un jour, un mystérieux et énorme Tétraèdre apparaît dans une rue de New-Delhi. Maya, une jeune étudiante prise de doutes à la perspective de son futur mariage, rencontre un autre étudiant. Tous deux discutent et élaborent des théories. Mais, pour Maya, il ne peut y avoir de connaissance sans expérience. (P.C.)

Repris dans le recueil The Woman Who Thought She Was a Planet and Other Stories, janvier 2008

Repris dans l’anthologie Aliens: Recent Encounters, ed. Alex Dally MacFarlane, juin 2013

2005 The Sign in the Window (), Rabit Transit: Menagerie #4, mai 2005

Un jeune homme, victime d’un amour non voulu, pense que l’univers lui indique quoi faire.” (blog de V. Singh – trad. P.C.)

2007 Hunger (nouvelle, fantasy), anthologie Interfictions : An Anthology of Interstitial Writing, ed. Delia Sherman & Theodora Goss, avril 2007.

Traduction : Faim, traduit par Jean-Daniel Brèque, recueil Infinités, mars 2016

Pour Vikas et Divya, l'anniversaire de leur fille est l'occasion de fréquenter un milieu plus aisé auquel ils ont dorénavant accès grâce à la promotion de Vikas. Malheureusement, l'apparition du vieil homme pauvre de l'étage au-dessus précipite le départ des invités. Ce sera pourtant l'occasion d'une transformation décisive pour Divya. (P.C.)

Repris dans le recueil The Woman Who Thought She Was a Planet and Other Stories, janvier 2008

2007 Life-pod (nouvelle, SF), Foundation #100, été 2007

Lien Internet consulté en mai 2019)

"[…] while approaching space opera from the viewpoint of the Indian subcontinent, revives basic SF myths of galactic sojourning and aliens longing to understand us" (Nick Gevers, Locus, octobre 2007)

Une femme se retrouve dans un vaisseau spatial vivant et doit découvrir, à partir de ses souvenirs fragmentés et des “pensées dans le nuage” d’autres en état de stase, qui elle est et où elle va.” (blog de V. Singh – trad. P.C.)

Repris dans le recueil Ambiguity Machines and Other Stories, février 2018 (sous le titre Lifepod)

Repris dans l’anthologie Mothership: Tales from Afrofuturism and Beyond, ed. Edward Austin Hall & Bill Campbell (I), septembre 2013

Repris dans Lighspeed, août 2015

2007 Of Love and Other Monsters (novella, SF), Aqueduct Press, octobre 2007

Parution en chapbook. Voir rubrique Chapbooks.

2008 Conservation Laws (nouvelle, SF), recueil The Woman Who Thought She Was a Planet and Other Stories, janvier 2008

Traduction : Les Lois de la Conservation, traduit par Jean-Daniel Brèque, recueil Infinités, mars 2016

Lien Internet (consulté en mai 2019)

Dans une pension familiale sur la Lune, des étudiants discutent de nouvelles théories permettant de conclure à l'existence de multivers. Un nouvel arrivant intervient et raconte une invraisemblable aventure qui lui est arrivée lors d'une mission sur Mars. (P.C.)

Repris dans le recueil The Woman Who Thought She Was a Planet and Other Stories, janvier 2008

Repris dans Uncanny #20, janvier-février 2018

2008 Infinities (novelette, SF), recueil The Woman Who Thought She Was a Planet and Other Stories, janvier 2008

Traduction : Infinis, traduit par Gilles Goullet, Angle Mort n° 8, novembre 2012

Nouvelle traduction par Jean-Daniel Brèque sous le titre Infinités, recueil Infinités, mars 2016

Lien Internet (consulté en mai 2019)

Lien de la traduction (consulté en octobre 2019)

Abdul-Karim est passionné par les mathématiques qui sont, pour lui, la clé des mystères les plus fondamentaux. Malheureusement, les hasards de la vie ne lui ont pas permis d'aller au bout de cette passion. Il se contente d'en parler avec son ami Gangadhar, qui partage son enthousiasme. L'amitié entre le musulman Abdul-Karim et l'hindou Gangadhar résistera-t-elle au conflit qui oppose les deux communités ? (P.C.)

Repris dans l’anthologie Year's Best SF 15, ed. David G. Hartwell & Kathryn Cramer, mai 2010

Repris dans l’anthologie The Year's Best SF : Twenty-Seventh Annual Collection, ed. Gardner Dozois, juillet 2010

Repris dans l’anthologie Twenty-First Century Science Fiction, ed. David G. Hartwell & Patrick Nielsen Hayden, novembre 2013

Repris dans Clarkesworld #89, février 2014

* Prix Imaginaire : nomination (nouvelle étrangère)

2008 Oblivion : A Journey (nouvelle, SF), anthologie Clockwork Phoenix: Tales of Beauty and Strangeness, ed. Mike Alle, juillet 2008

"[...] takes the form of a fairly straightforward revenge space opera, but the narrator, an ‘‘interplanetary investigator’’ obsessed with tracking down the villain, finds the model for her own story in the Indian epic the Ramayana." (Gary K. Wolfe, Locus, février 2018)

C’est un hommage aux comics indiens que je lisais enfant et au grand récit épique indien, le Ramayan. C’est aussi mon premier space opéra.” (blog de V. Singh – trad. P.C.)

Repris dans le recueil Ambiguity Machines and Other Stories, février 2018

Repris dans l’anthologie Year's Best SF 14, ed. David G. Hartwell & Kathryn Cramer, juin 2009

Repris dans l’anthologie Breaking the Bow: Speculative Fiction Inspired by the Ramayana, ed. Anil Menon & Vandana Singh, novembre 2012

Repris dans Forever #31, août 2017

2008 Distances (novella, SF), Aqueduct Press, décembre 2008

Parution en chapbook. Voir rubrique Chapbooks.

2010 Somadeva : A Sky River Sutra (nouvelle, univers Somadeva), Strange Horizons, 29 mars 2010

Lien Internet (consulté en mai 2019)

"Isha, the space explorer [...] not only recreates that 11th-century poet as her companion, but is fascinated with collecting origin myths and stories from the planets she visits, and several such stories are interpolated in her own." (Gary K. Wolfe, Locus, février 2018)

Repris dans le recueil Ambiguity Machines and Other Stories, février 2018

Repris dans l’anthologie Year's Best SF 16, ed David G. Hatwell & Kathryn Cramer, juin 2011

Repris dans l’anthologie The Mammoth Book of SF Stories by Women, ed. Alex Dally MacFarlane, octobre 2014

2010 Are You Sannata3159 ? (SF), anthologie The Company He Keeps (Postscripts 22/23), ed. Peter Crowther & Nick Gevers, septembre 2010)

Traduction : C'est vous Sannata3159 ?, traduit par Jean-Daniel Brèque, Bifrost 98, mai 2020

À Patal, la plus grande des villes d’En-bas, la masse des déshérités vit dans des huttes de bric et de broc, des trous dans les murs, des cabanes-balançoires, le tout suspendu aux câbles courant entre les piliers de béton colossaux des grandes tours d’En-haut où sont installées les familles riches.

Jhingur travaille dans la boutique de vidéorêves et de mentopatchs pirates de Langra qui lui rappelle que c’est le jour d’ouverture de l’abattoir. Jinghur a l’esprit ailleurs, il ne fait que penser à la femme d’En-haut qui, en éclairant brièvement sa vie, lui a volé son cœur. Il se secoue et va voir sa mère et sa sœur qui ont trouvé à l’abattoir un travail qui leur permet de rapporter de la viande à la maison. L’abattoir s’élève de la crasse et de la poussière de Patal comme un rêve de métal étincelant et des cris de joie montent lorsque les employés en uniforme se mettent en rang pour franchir le portail sous l’œil des vigiles. Jhingur a beau aimer la viande, il refuse de travailler à l’abattoir, il est resté tel qu’il était enfant, un rêveur. Mais n’est-il pas plus près de la réalité que tous ceux qui se veulent réalistes ? (P.C.)

Sans doute le récit le plus sinistre que j’ai écrit. C’est l’histoire d’un jeune homme nommé Jhingur, qui vit dans une dystopie perturbée.” (blog de V. Singh – trad. P.C.)

Repris dans le recueil Ambiguity Machines and Other Stories, février 2018

2011 Indra's Web (nouvelle, SF), anthologie TRSF: The Best New Science Fiction, ed. Stephen Cass, septembre 2011

C’est l’histoire, dans un futur proche, d’une communauté près de Delhi qui s’engagent dans une remise en cause de la ville, à cause du réchauffement global.” (blog de V. Singh – trad. P.C.)

[The story] explores how alternate power sources could help to end poverty in rural India (and, by implication, elsewhere).” (Gardner Dozois, Locus, décembre 2011)

Repris dans le recueil Ambiguity Machines and Other Stories, février 2018

2012 Ruminations in an Alien Tongue (nouvelle, SF), Lightspeed, avril 2012 (accompagné du podcast)

Lien Internet (consulté en mai 2019)

"[It] focuses on Birha, an old woman waiting for the return of the man who loves. It's set in a complex multiverse, where Birha has lost her lover, who accidentally was sent into a different universe by a device that changes the probabilities. In a sort of exchange, Rudrak shows up at her door. Rudrak has been transported to Birha's universe and is looking for his lover Ubbiri, and keeps being sent back only to return. Vandana Singh's story is weighed down by long passages that spend too much time describing the characters' states of mind, along with tons of information dumped on the reader, and it doesn't help that the main concept immediately brings to mind Douglas Adams’ improbability drive, which breaks the mood. I found the story very slow going and and uninvolving." (Chuck Rothman, Tangent Online, 30 avril 2012)

Une savante âgée médite sur son existence et sur l’approche de la mort.” (blog de V. Singh – trad. P.C.)

Repris dans le recueil Ambiguity Machines and Other Stories, février 2018

Repris dans l’anthologie Other Worlds Than These, ed. John Joseph Adams, juillet 2012

Repris dans l’anthologie The Year's Best SF : 30th Annual Collection, ed. Gardner Dozois, juillet 2013

2012 A Handful of Rice (steampunk), anthologie Steampunk Revolution, ed. Ann VanderMeer, octobre 2012

C’est de l’ histoire alternative, avec de la vapeur, et tout ça, et en plus une sorte particulière de magie. Pas mon truc d’habitude, du coup, ça a été une véritabler aventure.” (blog de V. Singh – trad. P.C.)

Repris dans le recueil Ambiguity Machines and Other Stories, février 2018

2013 With Fate Conspire (novelette, SF), anthologie Solaris Rising 2: The New Solaris Book of Science Fiction, ed. Ian Whates, avril 2013

"[...] involves another rather familiar SF device, a machine through which specific moments of the past can be viewed but not influenced. Only a very few with a specific brain abnormality can interface with the machine, and the narrator, assigned to observe an exiled poet in 19th century Kolkata, is a poor refugee who is virtually a captive of the scientists. But instead of the poet, she becomes fascinated with a housewife from the same time and place, and begins to manufacture her reports about the poet, whom she’s not even watching. [...]" (Gary K. Wolfe, Locus, février 2018)

Le personnage principal est une femme aux talents inhabituels, élevée dans les rues de l’antique Kolkata, recrutée ensuite par un groupe de savants dans un but qui lui est inconnu.” (blog de V. Singh – trad. P.C.)

Repris dans le recueil Ambiguity Machines and Other Stories, février 2018

Repris dans l’anthologie Time Travel: Recent Trips, ed. Paula Guran, septembre 2014

Repris dans Forever #13, février 2016

2013 Sailing the Antarsa (novelette, SF), anthologie The Other Side of the Sky, ed. Athena Andreadis & Kay Holt, avril 2013

"[...] a planet colonized by a generation ship has lost touch with a sister ship bound for another world, and now the narrator is en route to solve the mystery. Eight years into her voyage, she’s awakened prematurely by the ship’s AI, and later finds herself accompanied by what appear to be alien ships. [...]" (Gary K. Wolfe, Locus, février 2018)

Le personnage principal, une femme nommée Mayha, entreprend un voyage inhabituel dans une histoire qui englobe la physique, l’environnement, la biologie, les communications et les mythes. Et il y a un être énorme qui ressemble à un arbre et qui joue un rôle central.” (blog de V. Singh – trad. P.C.)

Repris dans le recueil Ambiguity Machines and Other Stories, février 2018

Repris dans Forever #5, juin 2015

Repris dans l’anthologie The Final Frontier, ed. Neil Clarke, juillet 2018

2013 Cry of the Kharchal (novelette, fantasy), Clarkesworld #83, août 2013 (accompagné du podcast)

Lien Internet (consulté en mai 2019)

[…] an intriguing piece interweaving the stories of several people: a hotel manager possessed by the spirit of a Queen who died there centuries before, a poet who has lost his gift, an ornithologist researching the rare bird called the Kharchal, and an errand boy. [...]” (Rich Horton, Locus, octobre 2013)

Il y a un fantôme (une sorte de ), un poète, un ornithologue, un jeune homme perturbé, un garçon qui pourrait être le descendant de rois, et une très vieille histoire (que j’ai imaginée) qui revient hanter des personnages contemporains.” (blog de V. Singh – trad. P.C.)

Repris dans le recueil Ambiguity Machines and Other Stories, février 2018

Repris dans l’anthologie Clarkesworld: Year Seven, ed. Sean Wallace & Neil Clarke, mars 2015

2013 Peripatela (nouvelle, SF), anthologie End of the Road, ed. Jonathan Oliver, novembre 2013

Des apparitions de lignes d’univers, les bosons de Higgs et d’autres choses remettent en cause la vision du monde du protagoniste. “ (blog de V. Singh – trad. P.C.)

Repris dans le recueil Ambiguity Machines and Other Stories, février 2018 (sous le titre Peripeteia)

2014 Entanglement (novella, SF), anthologie Hieroglyph: Stories and Visions for a Better Future, eds. Ed Finn & Kathryn Cramer, septembre 2014

Repris dans l’anthologie The Year's Best Science Fiction: Thirty-Second Annual Collection, ed. Gardner Dozois, juillet 2015

Repris dans l’anthologie Loosed Upon the World: The Saga Anthology of Climate Fiction, ed. John Joseph Adams, septembre 2015

Repris dans Forever #41, juin 2018

* Prix Locus 2015 : 12e place (meilleure novella)

2014 Wake Rider (nouvelle, SF), Lightspeed, décembre 2014 (accompagné du podcast)

Lien Internet (consulté en mai 2019)

"Lelia [...] is a scavenger who covertly rides the wake of the ubiquitous Euphoria Corprocacy’s larger space-faring ships and scavenges supplies at those ships’ destinations. This is in a time when Euphoria uses an incurable nanoplague to render populations subservient; worlds that rebel are “cleansed.” The challenges Lelia faces on her first solo mission force her to go beyond her training and make decisions with repercussions that even contemporary humans can appreciate. Recommended." (Cyd Athens, Tangent Online, 28 novembre 2014)

Repris dans le recueil Ambiguity Machines and Other Stories, février 2018

2015 Ambiguity Machines: An Examination (novelette), Tor.com, 29 avril 2015

Parution simultanée en chapbook. Voir rubrique Chapbooks.

2015 Yakshantariksh (nouvelle), anthologie The Bestiary, ed. Ann VanderMeer, décembre 2015

Lien Internet (consulté en mai 2019)

repris in Lightspeed #85, juin 2017

2017 Shikasta (novelette, SF), anthologie Visions, Ventures, Escape Velocities : A Collection of Space Futures, ed. Ed Finn, Joey Eschrich & Juliet Ulman, décembre 2017

Lien Internet (ensemble de l’anthologie, consulté en mai 2019)

Repris dans l’anthologie The Best Science Fiction of the Year: Volume 3, ed. Neil Clarke, avril 2018

2018 Widdam (novelette, SF), F & SF, janvier-février 2018

"[...] an exquisitely crafted but bleak story that takes us to a grim future where what’s left of the world’s biosphere (after catastrophic climate change) is being ravaged by huge sentient machines called ‘‘Saurs,’’ who ruthlessly strip-mine the Earth, and even the Moon, in search of the mineral wealth to be found below." (Gardner Dozois, Locus, mars 2018)

Repris dans l'anthologie The Best Science Fiction and Fantasy of the Year: Volume Thirteen, ed. Jonathan Strahan, avril 2019

*Prix Locus 2019 : 21e place (meilleure novelette)

2018 Requiem (novelette), recueil Ambiguity Machines and Other Stories, février 2018

* Prix BSFA 2018 : nomination préliminaire (meilleure nouvelle)

* Prix Locus 2019 : 11e place (meilleure novella)

2018 A Subtle Web: A Tale from the Somadeva Chronicles (nouvelle, univers Somadeva), anthologie Particulates, ed. Nalo Hopkinson, août 2018

Lien Internet (consulté en mai 2020)

Ceux du Peuple Bleu du continent désertique de la planète Miln mènent une vie nomade et parcourent, génération après génération, les chemins du désert. Le Peuple Bleu ne parle pas aux habitants du Nord, leur langue est unique sur la planète. Leur nom n'a rien à voir avec la couleur de leur peau, mais fait référence à la nature de leur essence intérieure.

Les Bleus croient que chaque personne a un jumeau de l'autre côté de la galaxie, et que ce jumeau leur est identique en tout point, sauf qu'il est fait d'une essence rouge au lieu du bleu. Lorsqu'une personne bleue meurt ou naît, son jumeau rouge doit en faire autant. À tout moment, une personne bleue sait ce que pense son jumeau rouge, et les pensées du bleu sont également apparentes pour le rouge. Ainsi, aucun des deux n'est jamais seul.

Il y a une histoire à propos d'une personne bleue, Milula. Un jour, il cesse de ressentir la présence du jumeau dans son esprit. Puis une épidémie de troubles similaires se déclenche mais Milula est l'un des rares pour lesquels le lien semble définitivement rompu. Alors il décide de se rendre au grand port spatial sur le continent nord où un vaisseau consent à l'emmener dans l'espace. À l'autre bout de la galaxie, Milula va apprendre la vérité. (P.C.)

Repris dans Lightspeed #119, avril 2020

2019 Reunion (SF), anthologie The Gollancz Book of South Asian Science Fiction, ed. Tarun K. Saint, février 2019

* Prix Locus 2020 : 25e place (meilleure novelette)

2019 Mother Ocean (nouvelle, SF), web-anthologie Current Futures: A Sci-Fi Ocean Anthology, ed. Ann VanderMeer, juin 2019

Lien Internet (consulté en juin 2019)

"[...] imagining a woman learning to speak with a specific blue whale as part of reconnecting with an island heritage her mother forcefully denied. While in the main plot the woman has to save the whale after it almost swallows castoff undersea cables, there is also a lot here about different epistemologies and how they can help us in the future." (Karen Burnham, Locus, 2020-01)

L'anthologie propose des visions d'un avenir où la technologie a permis de dévoiler les secrets de l'océan. Les nouvelles ont pour objectif commun de montrer comment certaines des innovations actuelles les plus prometteuses pourraient avoir un impact positif sur le futur des océans.

ANTHOLOGIES

2012 Breaking the Bow: Speculative Fiction Inspired by the Ramayana (avec Anil Menon), Zubaan Books, novembre 2012

* Prix Locus 2013 : 23e place (meilleure anthologie)

SELECTION D'ESSAIS

2008 A Speculative Manifesto, The Woman Who Thought She Was a Planet and Other Stories, janvier 2008

Traduction : Un Manifeste Spéculatif, traduit par Jean-Daniel Brèque, recueil Infinités, mars 2016

2008 Memories of Sir Arthur C. Clarke, Vector #256, été 2008

2011 Diffractions: Soil, Water, and Pure Air, Strange Horizons, 7 mars 2011

2011 Diffractions: Rewilding the World, Strange Horizons, 2 mai 2011

2011 Living with the Other: Animals, the City, and the Future, Strange Horizons, 27 juin 2011

2011 Diffractions: On Science, Emotions, and Culture, Strange Horizons, 22 août, 10 octobre & 12 décembre 2011

2011 Diffractions: Sleepwalking Toward Calamity: The 2011 Climate Conference in Durban, South Africa, Strange Horizons, 27 février 2012

2012 Writing Climate Change: A Round Table Discussion (avec Julie Bertagna, Tobias S. Buckell, Maggie Gee, Glenda Larke, Kim Stanley Robinson & Joan Slonczewski), Strange Horizons, 27 février 2012

2013 Splitting the Difference: A Discussion about Indian Speculative Fiction, Part 1, Strange Horizons, 30 septembre 2013

2015 The Strange Horizons Book Club Part 1: Rendezvous with Rama by Arthur C. Clarke (avec Ethan Robinson, Martin McGrath, Vajra Chandrasekera & Karen Burnham), Strange Horizons, 22 juin 2015

LIENS INTERNET

Sites personnels :

https://vandana-writes.com/ (consulté en septembre 2019)

https://vandanasingh.wordpress.com (blog) (consulté en septembre 2019)

Encyclopedia of Science Fiction :

https://www.sf-encyclopedia.com/entry/singh_vandana (consulté en septembre 2019)

Internet Speculative Fiction Data Base :

http://www.isfdb.org/cgi-bin/ea.cgi?25493 (consulté en septembre 2019)

Wikipedia :

https://en.wikipedia.org/wiki/Vandana_Singh (consulté en septembre 2019)

NooSFere :

https://www.noosfere.org/livres/auteur.asp?numauteur=-40747 (consulté en septembre 2019)

Quarante-Deux :

https://www.quarante-deux.org/exliibris/oeuvres/s/Vandana_Singh/ (consulté en septembre 2019)