Yoon Ha Lee

BIOGRAPHIE

Américano-coréenne, Yoon Ha Lee est né le 26 janvier 1979 à Houston, Texas, USA.

Il a partagé sa jeunesse entre les USA et la Corée du Sud et avoue que les déménagements et ce mélange de cultures n'ont pas été sans lui poser des problèmes d'adaptation.

Après des années de lycée à Séoul, il fréquente l'Université de Cornell et obtient une maîtrise en enseignement des mathématiques à Stanford. Il enseigne cette matière, mais travaille également comme analyste pour une société d'études du marché de l'énergie, comme concepteur de sites web et crée et écrit des jeux, entièrement ou en partie (The Compass Rose, Winterstrike, The Moonlit Tower).

Son premier texte de SF, The Hundredth Question, est publié par F & SF en 1999.

Dans un entretien avec Karen Burnham pour SF Signal en 2013, il explique que ses sous-genres préférés sont les histoires en rapport avec la guerre, que ce soit en science-fiction ou en fantasy, et une science-fiction relativement détachée de la science, comme le space opéra auquel l’ont initié la série destinée à la jeunesse The Last Legionary de Douglas Hill et celle de Margaret Weis, l'Etoile du gardien. La guerre d'Impjin entre 1592 et 1598 qui opposa la Corée et l'empire chinois au Japon est une source privilégiée d'inspiration et est à l'origine de Between Two Dragons et The Battle of Candle Arc. Malgré son goût pour la physique, il ne se sent pas d'un niveau suffisant pour écrire de la hard SF et préfère utiliser des métaphores issues des mathématiques, comme ces armements "origami" qui passent de projections bidimensionnelles à des projections tridimensionnelles.

Les jeux vidéos et la linguistique sont d'autres sources d'inspiration fréquentes pour ses écrits.

Sur le plan personnel, Yoon Ha Lee se décrit comme homme trans et queer. Il vit en Louisiane avec son mari astrophysicien et sa fille. Un de ses passe-temps est la composition musicale.

On pourrait ajouter qu'un autre signe distinctif de Yoon Ha Lee est son sens de la poésie, un des meilleurs exemples étant son récit Combustion Hour. Il a d'ailleurs publié des poèmes, entre autres dans Strange Horizons, Star*Line, et Abyss & Apex et Mythic Delirium.

Selon Rich Horton, c'est un maître dans la fusion de la SF et de la fantasy.

Son premier roman, Le Gambit du Renard, remporte le prix Locus 2017 du meilleur premier roman.

Sources principales : site personnel de Yoon Ha Lee (consulté en septembre 2019), Locus, septembre 2014 (consulté en septembre 2019)

UNIVERS

- Les Machineries de l'Empire (SF, ou science-fantasy ?)

Tous les récits de cet univers se situent dans l'Hexarcat, qui tient son nom des six hautes factions qui le composent : les Rahal (qui dirigent cet Hexarcat, établissent la Doctrine, préservent le haut calendrier et dont l’emblème est le Loup Divinatoire), les Shuos (deuxième faction la plus haute, spécialisés dans les opérations d’information ; emblème : le Renard aux neuf queues mouvantes) ; les Kel (spécialisés dans les formations de combat militaires ; emblème : le Faucon de Cendres) ; les Vidona (qui s’occupent des conséquences des hérésies et pratiquent les tortures rituelles sur les hérétiques ; emblème : la Raie) ; les Andan (troisième faction la plus haute, connus pour leur empathie, leur retenue, leur haute culture et leur richesse ; emblème : la Rose Poignard) et les Nirai (la faction technique ;emblème : la Phalène du Vide constellée d’étoiles

Une septième faction, les Liozh, philosophes et esthètes, ayant pour emblème le Réseau Miroir, ont été détruits à cause de l’hérésie particulière qu’ils développaient, la démocratie. On parlait à l’époque d’Heptarcat.

Tout le système dominé par l’Hexarcat repose sur ce qu’on appelle le haut calendrier, un référentiel qui repose sur des équations mathématiques et qui est donc géré par des mathématiciens. Il ne concerne pas simplement les chiffres et la mesure du temps mais également l’ordre social qui lui est associé, avec des célébrations dont les tortures rituelles d’hérétiques. Surtout, des technologies essentielles en dépendent, en particulier les technologies militaires. Les armes à singularité ne fonctionnent que dans des zones et des moments régis par ce haut calendrier. Fort logiquement, pour l’Hexarcat, il n’existe rien de plus dangereux que les hérésies qui apparaissent de temps à autres, qui bouleversent le paradigme en cours, et contre lesquelles il n’hésite pas à utiliser toute sa puissance militaire, généralement dirigée par les Kel. Certes, il existe des armes invariantes, capables de fonctionner sous n’importe quel calendrier, mais elles sont d’une puissance moindre. C’est tout ce système qui va être remis en cause par Shuos Jedao.

Page wiki

* Prix Hugo 2019 : nomination (meilleure série)

ROMANS

R.01 Ninefox Gambit (univers Les Machineries de l'Empire), Solaris, juin 2016

Traduction : Le Gambit du renard, traduit par Sébastien Raizer, Denoël, collection Lunes d'Encre, octobre 2018

Sur le monde Envasé, la capitaine Kel Cheris mène une offensive victorieuse contre des hérétiques qui possèdent un dangereux générateur de tempêtes. Pour atteindre cet objectif, elle n'hésite pas à utiliser des formations militaires à la géométrie contraire à l'orthodoxie. Elle s'attend à être sanctionnée mais, au lieu de cela, elle est confrontée à six autres candidats à qui on demande de proposer un plan en vue de faire face à un danger bien plus grave. En effet, d'autres hérétiques sont parvenus à s'emparer de la Forteresse nexus des Aiguille Diffuses. À cause de sa position stratégique, c'est tout l'Hexarcat qui se sent menacé. Cheris l'emporte avec une proposition audacieuse : utiliser celui qui, il y a près de quatre cents ans, a simultanément remporté une victoire décisive et provoqué un génocide dont furent victimes aussi bien ses troupes que les adversaires : le général Shuos Jedao. Au Berceau Noir où il est détenu depuis, il est ancré à Cheris. Il partage son corps et tous deux peuvent se livrer à des échanges qui échappent à tout autre. Elle lui fait part de la mission tandis qu'il semble très intéressé par ses dons en mathématiques, rares chez les Kel spécialisés dans les formations de combat. Cheris/Jedao part à la tête d'une flotte en direction de la Forteresse des Aiguille Diffuses. Cheris ne va pas tarder à comprendre qu'aussi bien Shuos Jedao que certains Hexarques ne sont pas dépourvus d'arrière-pensées. (P.C.)

L’avis d’Apophis

L'avis de FeydRautha

L'avis de Gromovar

* Prix Goodreads 2016 : 19e place (science fiction)

* Prix Locus 2017 : victoire (meilleur premier roman)

* Prix Locus 2017 : 20e place (meilleur roman SF)

* Prix Hugo 2017 : 3e place (meilleur roman)

* Prix Nebula 2017 : nomination (roman)

* Prix Compton Crook 2017 : nomination (meilleur premier roman)

* Prix Arthur C. Clarke 2017 : finaliste (meilleur roman SF)

R.02 Raven Stratagem (univers Les Machineries de l'Empire), Rebellion/Solaris US, juin 2017

Traduction : Le Stratagème du corbeau, traduit par Sébastien Raizer, Denoël, collection Lunes d'Encre, janvier 2020

Le général Kel Khiruev est à la tête d'un énorme essaim destiné à s'opposer à l'offensive des Hafn contre l'Hexarcat. Cependant, tous sont dans l'attente parce que le commandement Kel a décidé qu’ils devaient attendre l’arrivée d’un officier porteur d’ordres secrets, le capitaine Kel Cheris, particulièrement expérimentée en mathématiques, aptitude rare pour un officier d’infanterie.

Quand Kel Cheris débarque, tous ignorent qu'elle amène avec elle Shuos Jedao, le traître génocidaire responsable d'une victoire acquise au prix de la mort de toutes ses troupes et, qui après avoir été libéré du Berceau Noir, a échappé à la mort à la fin du premier volume. Jedao et Cheris cohabitent ainsi dans le corps de celle-ci.

S'appuyant sur l'instinct de formation qui réduit les Kel à une totale obéissance face à leurs supérieurs, Jedao/Cheris s'empare de la phalène de cendres de Khiruev. Il se débarrasse de ceux qu’il ne peut contrôler par le biais de l’instinct de formation, comme le lieutenant-colonel Kel Brezan qui jure d'avoir sa revanche.

Après avoir laissé en vie Kel Khiruev malgré sa tentative de l'assassiner, Shuos Jedao décide de faire face à l'offensive des Hafn. Mais est-ce là vraiment son objectif principal ?

Pendant ce temps, les Hexarques sont toujours occupés à leurs jeux de pouvoir et à leur recherche de l'immortalité. Tous sont néanmoins d'accord pour se débarrasser de Shuos Jedao qui échappe totalement à leur contrôle, même si l'Hexarque Shuos Mikodez semble élaborer des plans plus personnels. (P.C.)

L'avis de FeydRautha

L'avis de Gromovar

* Prix Goodreads 2017 : 15e place (science fiction)

* Prix BSFA 2017 : nomination préliminaire (meilleur roman)

* Prix Locus 2018 : 4e place (meilleur roman SF)

* Prix Hugo 2018 : 5e (meilleur roman)

R.03 Revenant Gun (univers Les Machineries de l'Empire), Rebellion/Solaris US, annoncé pour juin 2018

Shuos Jedao is awake...

and nothing is as he remembers. He’s a teenager, a cadet—a nobody—in the body of an old man; a general in command of an elite force. And he’s the most feared, and reviled, man in the galaxy.

Jedao carries orders from Hexarch Nirai Kujen to re‑conquer the fractured pieces of the hexarchate. But he has no memory of ever being a soldier, let alone a general, and the Kel soldiers under his command hate him for a massacre he can’t remember committing.

Kujen’s friendliness can’t hide the fact that he’s a tyrant. And what’s worse, Jedao and Kujen are being hunted—by an enemy who knows more about Jedao than he does himself..” (présentation de l’éditeur)

L'avis de FeydRautha

L'avis de Gromovar

* Prix Goodreads 2018 : 19e place (science fiction)

* Prix BSFA 2018 : nomination (meilleur roman)

* Prix Hugo 2019 : finaliste (meilleur roman)

* Prix Arthur C. Clarke 2019 : finaliste (meilleur roman SF)

* Prix Locus 2019 : finaliste (meilleur roman SF)

R.04 Dragon Pearl (jeunesse), Disney/Hyperion, janvier 2019

"To keep the family safe, Min’s mother insists that none of them use any fox-magic, such as Charm or shape-shifting. They must appear human at all times. Min feels hemmed in by the household rules and resents the endless chores, the cousins who crowd her, and the aunties who judge her. She would like nothing more than to escape Jinju, her neglected, dust-ridden, and impoverished planet. She’s counting the days until she can follow her older brother, Jun, into the Space Forces and see more of the Thousand Worlds.

When word arrives that Jun is suspected of leaving his post to go in search of the Dragon Pearl, Min knows that something is wrong. Jun would never desert his battle cruiser, even for a mystical object rumored to have tremendous power. She decides to run away to find him and clear his name.

Min’s quest will have her meeting gamblers, pirates, and vengeful ghosts. It will involve deception, lies, and sabotage. She will be forced to use more fox-magic than ever before, and to rely on all of her cleverness and bravery. The outcome may not be what she had hoped, but it has the potential to exceed her wildest dreams." (Présentation par Goodreads)

* Prix André Norton 2020 : finaliste

R.05 Phoenix Extravagant (fantasy), Rebellion/Solaris US, annoncé pour juin 2020

RECUEILS DE NOUVELLES

C.01 Conservation of Shadows, Prime Books, avril 2013

Contient : Ghostweight ; The Shadow Postulate ; The Bone of Giants ; Between Two Dragons ; Swanwatch ; Effigy Nights ; Flower, Mercy, Needle, Chain ; Iseul’s Lexicon ; Counting the Shapes ; Blue Ink ; The Battle of Candle Arc ; A Vector Alphabet of Interstellar Travel ; The Unstrung Zither ; The Black Abacus ; The Book of Locked Doors ; Conservation of Shadows

* Prix Locus 2014 : 6e place (meilleur recueil)

C.02 The Fox’s Tower and Other Tales (flashfic collection), juin 2015

Contient : Introduction ; Flash Fiction ; The Fox’s Tower ; Carousel Foals ; The Third Song ; Candles ; The Crane Wife ; Raven Tracks ; Magician’s Feast ; The Mermaid’s Teeth ; The Dragon Festival ; The River Soldier ; The Fox’s Forest ; The Melancholy Astronomer ; Harvesting Shadows ; The Stone-Hearted Soldier ; The Gate of Bells ; The Workshop ; The School of the Empty Book ; How the Andan Court ; The Last Angel ; The Virtues of Magpies ; Two Bakeries ; The Witch and Her Lover ; Moonwander ; The Palace of the Dragons ; Hibernation ; The Red Braid ; Sand and Sea ; The Birdsong Flute ; Two Payments ; A Single Pebble ; The Pale Queen’s Sister ; The Sunlit Horse ; Tiger Wives ; Dew-Weighted Roses ; The Firziak Mountains ; The Rose and the Peacock ; The Youngest Fox ; The Witch and the Traveler ; Thunder ; The Godsforge

C.03 The Hexarchate Stories (univers Les Machineries de l'Empire), Rebellion/Solaris US, juin 2019

Contient : The Chameleon's Gloves ; How the Andan Court ; Seven Views of the Liozh Entrance Exam ; Omens ; Honesty ; Bunny ; Black Squirrels [originally "Squirrel-Fishing"] ; Silence ; Extracurricular Activities ; Gloves ; Hunting Trip ; The Battle of Candle Arc ; Calendrical Rot ; Birthdays ; The Robot's Math Lessons ; Sword-Shopping ; Persimmons ; Irriz the Assassin-Cat ; Vacation [originally "Delicious Critters"] ; Gamer's End ; Glass Cannon

CHAPBOOKS

2011 A Vector Alphabet of Interstellar Travel (nouvelle, SF), Tor, août 2011

Lien Internet (consulté en juin 2019)

Le texte se présente sous la forme d'une énumération de civilisations extraterrestres et de leur manière d'envisager les voyages dans l'espace. Parmi les exemples donnés, on trouve les adorateurs de Mrithaya, Mère de la Conflagration, déesse des catastrophes et des épidémies, qui considèrent chaque voyage comme le déclenchement d’une terrible maladie. Pour les Iothal qui chérissent les chroniques de toutes sortes, chaque construction de vaisseau, appelé codex, est l’occasion de rassembler pour lui les chroniques dont il se nourrira. Leur destination importe moins que le voyage lui-même. L’étude s’intéresse ensuite aux Danseurs et aux Kiatti. (P.C.)

Parution simultanée sur le site Tor.com

Repris dans le recueil Conservation of Shadows, mai 2013

Repris dans l'anthologie Some of the Best from Tor.com: 2011 Edition, ed. Liz Gorinski & Patrick Nielsen Hayden, février 2012

Repris dans l'anthologie Year’s Best SF 17, ed. David G. Hartwell & Kathryn Cramer, mai 2012

Repris dans l'anthologie Aliens: Recent Encounters, ed. Alex Dally MacFarlane, juin 2013

Repris dans l'anthologie Twenty-First Century Science Fiction, ed. David G. Hartwell & Patrick Nielsen Hayden, novembre 2013

Repris dans l'anthologie Worlds Seen in Passing: Ten Years of Tor.com Short Fiction, ed. Irene Gallo, septembre 2018

2014 Combustion Hour (nouvelle, fantasy), Tor, juin 2014

Lien Internet (consulté en juin 2019)

La première phrase précise que le sujet de ce récit est l’eschatologie (Larousse : ensemble de doctrines et de croyances portant sur le sort ultime de l'homme après sa mort et sur celui de l'univers après sa disparition) des ombres chinoises. Le récit se déroule dans le monde bi-dimensionnel des ombres chinoises, où on est néanmoins conscient de l’existence d’une troisième dimension spatiale, celle des lointaines lanternes, à une époque indéterminée.

Celui que la cour surnomme le Chevalier des Bûchers a été rappelé de la campagne militaire qu’il mène, sur décision de la Reine. Depuis un certain temps, les sourires de celle-ci se font plus rares, la distinction entre lumière et obscurité s’amenuise. Les lanternes s’éteignent peu à peu. Le Chevalier dépose son pistolet et s’agenouille. La Reine aborde le sujet que tous évitent : l’extinction progressive des lanternes. Ce phénomène s’est déjà produit, mais elle sont toujours revenues, grâce à la Reine et à son sceptre, mais aussi au Chevalier et à son pistolet. Cette fois, la Reine lui ordonne de partir pour la frontière orientale et de lui rapporter le Joyau des Miroirs. Pour cela, il lui faudra affronter le roi-philosophe, ses armées et ses citoyens. Il partira demain. Mais quelles sont les véritables intentions de la Reine et comment s'opposer à l'extinction des étoiles, à la mort thermique de l'univers ? (P.C.)

Sur son site, Yoon Ha Lee précise que ce récit lui a été inspiré par des réflexions sur l’évolution stellaire et par le jeu de rôle sur table Puppetland créé par John Tynes.

Parution simultanée sur le site Tor.com

Repris dans l'anthologie The Year’s Best Dark Fantasy & Horror: 2015, ed. Paula Guran, juin 2015

* Prix Locus 2015 : 26e place (meilleure nouvelle)

2017 Extracurricular Activities (novelette, univers Les Machineries de l'Empire), Tor, février 2017

Lien Internet (consulté en juin 2019)

Après avoir reçu de sa mère en cadeau de la graisse d'oie, l'espion Shuos Jedao se voit confier une mission par la générale Essier : se rendre sur Du Station dans la Gwa Reality et découvrir ce que sont devenus son agent Shuos Meng et son équipage du Moonsweet Blossom. La mission étant clandestine, Shuos Jedao voyagera à bord d'un vaisseau marchand faisant le commerce de lubrifiant, commandé par Churioi Haval, elle-même secondée par Rhi Teshet. Pendant le voyage, Shuos Jedao se remémore l'époque où il est devenu l'ami de Shuos Meng, à l'Académie militaire. (P.C.)

L'avis de FeydRautha

Parution simultanée sur le site Tor.com

Repris dans le recueil The Hexarchate Stories, mai 2019

Repris dans l'anthologie The Best Science Fiction of the Year: Volume 3, ed. Neil Clarke, avril 2018

Repris dans l'anthologie The Year's Best Science Fiction & Fantasy 2018, ed. Rich Horton, juillet 2018

* Prix Locus 2018 : 3e place (meilleure novelette)

* Prix Hugo 2018 : 4e place (meilleure novelette)

SÉLECTION DE RÉCITS

1999 The Hundredth Question (nouvelle, SF), F & SF, février 1999

2000 Echoes Down an Endless Hall (nouvelle, SF), F & SF, avril 2000

2001 Alas, Lirette (nouvelle, SF), F & SF , janvier 2001

[...] offers a far-future scenario in which a young pilot and her ship’s AI are sent on an interstellar search for her father, a war hero turned mercenary.” (F. Brett Cox, Locus, décembre 2000)

2001 Counting the Shapes (novelette, fantasy), F & SF, juin 2001

Sur son blog, Yoon Ha Lee précise qu'un des systèmes magiques de ce récit dédié à Ch'mera et aux enseignants de maths fait référence à la topologie, à la symétrie fractale et à la théorie des ensembles de Cantor, mais que tout cela n'est pas nécessaire à la compréhension de l'histoire. Repris dans le recueil Conservation of Shadows, mai 2013

Repris dans l'anthologie In Lands That Never Were: Tales of Swords and Sorcery from the Magazine of Fantasy & Science Fiction, ed. Gordon Van Gelder, septembre 2004

Repris dans l'anthologie The Way of the Wizard, ed. John Joseph Adams, novembre 2010

2002 The Black Abacus (nouvelle, SF), F & SF, juin 2002

Lien Internet (consulté en juin 2019)

Repris dans le recueil Conservation of Shadows, mai 2013

Repris dans l'anthologie Science Fiction: The Best of 2002, ed. Robert Silverberg & Karen Haber, février 2003

2005 Eating Hearts (nouvelle, fantasy), F & SF, juin 2005

"[...] Lee begins and ends the piece with a reference to an old tale about a "human king, a son of heaven, and his mother, a bear who had become human by meditating in the deepest and most dreadful of caves." Chuan and Horanga are lovers and magicians. Horanga is a tiger, who now lives in human form. She must eat the hearts of humans to remain human herself, although the consumption can be metaphysical. She and Chuan spend the story philosophizing the nature of Horanga's humanity and Chuan's goal to become a perfect magician. [...]" (Suzanne Church, Tangent Online, 30 mars 2005)

Repris dans l'anthologie Year's Best Fantasy 6, ed. Kathryn Cramer & David G. Hartwell, juin 2006

Repris dans l'anthologie Best New Fantasy, ed. Sean Wallace, novembre 2006

Repris dans le podcast PodCastle, miniature 006, juillet 2008

2005 Moon, Paper, Scissors (nouvelle, fantasy), Lady Churchill’s Rosebud Wristlet #16, juillet 2005

"[...] a haunting and memorable tale about a traumatized young girl who has survived a fire that killed the rest of her family. [...]" (Matthew Nadelhaft, Tangent Online, 30 décembre 2005)

2005 The Sun’s Kiss (nouvelle, fantasy), Ideomancer volume 4 numéro 3, september 2005

"[...] matches the style of her recent story "Eating Hearts" [...]. Many paragraphs [...] could be poems themselves. The queen roams her dark halls and seeks the musician, whose wife she has captured. She gives the man an ultimatum, a price for his love's freedom and so the tale follows their negotiations. Classic mythology instruments like ice, blood, and a mirror play roles in the telling. [...]" (Suzanne Church, Tangent Online, 15 septembre 2005)

2006 Nine Tails, Hundred Hearts (nouvelle, fantasy), Fantasy Magazine #2, printemps 2006

"[...] story of Yeng, a man whose family has been murdered by gumiho, the nine-tailed foxes. He comes across Hu jing, Transcendent fox, and discovers that there are foxes that are unlike the hated gumiho. [...]" (Aimee Poynter, Tangent Online, 13 février 2006)

2006 Unstringing the Bow (nouvelle, fantasy), Ideomancer, juin 2006

"[...] The narrators guard a maze at the heart of things, a maze that whispers tales of the outside world. They faithfully transcribe everything into books. Until the day a mysterious woman, Nanmori, arrives chased by an army and finds refuge in the maze.

"Unstringing the Bow" is not standard fantasy. In fact, it reminded me most of my mathematics and physics classes (algebra was apparently what inspired Lee to write this). But it is also a lovely reflection on the power of words, of how they may create and change things, undo them, and, at the last, become meaningless." (Aliette de Bodard, Tangent Online, 09 juin 2006)

2006 Hopscotch (nouvelle, SF/slipstream), anthologie Twenty Epics, ed. David Moles & Susan Marie Groppi, août 2006

"[... a] story with an unconventional structure. Told in second person, it uses little hopscotch patterns like the chalk markings children draw on the sidewalk to set off each short section. It also employs a split column narrative in places. The first section begins with the number eight in the hopscotch pattern and works its way back to number one until all the spaces are filled. [...]" (Marshal Payne, Tangent Online, 25 septembre 2006)

2007 Screamers (nouvelle, SF), Ideomancer volume 6 numéro 2, juin 2007

"[...] When ships travel through kaleidoscope space, they must be quick to evade the hungry voidmouths that will sometimes devour passing vessels. Warning comes from the screamers: humans trained to detect and react to approaching voidmouths, and to “scream” a warning to the ship’s crew. Serren Psora, training to be a screamer, must learn fast or risk becoming a gaunt or sieve. [...]" (Alex Dally MacFarlane, Tangent Online, 03 juillet 2007)

2007 The Shadow Postulates (nouvelle, science fantasy), Helix, été 2007

Lien Internet (consulté en juin 2019)

[...] an absorbing metaphysical fantasy, in which a timid student at a college haunted by the shades of dead sages achieves a paradigm-shattering cognitive breakthrough, thanks to a variety of sword dancing and the incipient realization that she is a lesbian.” (Nick Gevers, Locus, septembre 2007)

Selon le blog de Yoon Ha Lee, il s'agit d'un récit aux fondements mathématiques qui relève du même univers que Ghostweight, bien que les deux histoires puissent être lues de manière indépendante.

Repris dans le recueil Conservation of Shadows, mai 2013

2008 Blue Ink (nouvelle, SF/slipstream), Clarkesworld, août 2008

Lien Internet (consulté en juin 2019)

Selon Yoon Ha Lee, cette nouvelle peut être rattachée aussi bien à la SF qu'au slipstream, elle interroge sur ce qu'on peut bien faire quand survient la fin du monde et a pour origine la série télévisée Angel.

Repris dans le recueil Conservation of Shadows, mai 2013

Repris dans l'anthologie Realms 2: The Second Year of Clarkesworld Magazine, ed. Nick Mamatas & Sean Wallace

Repris dans l'anthologie Millions Writers Award: The Best Online Science Fiction and Fantasy, ed. Jason Sanford, juin 2012

Repris dans l'anthologie Time Travel: Recent Trips, ed. Paula Guran, septembre 2014

2008 Architectural Constants (nouvelle, fantasy), Beneath Ceaseless Skies #2, octobre 2008

Lien Internet (consulté en juin 2019)

Repris dans l'anthologie The Best of Beneath Ceaseless Skies Online Magazine, Year One, ed. Scott H. Andrews, février 2010

Repris dans le podcast PodCastle #236, novembre 2012

2009 The Fourth Horseman (nouvelle, slipstream fantasy), Electric Velocipede #17/18, printemps 2009

[...] The Four Horsemen (you remember, the Apocalypse) are apparently named Jenny Hawk, Alice Song, Thomas Sand, and Donatien Wolf. None of these people are what you’ve heard or read.

First off, they’ve abandoned the horses; secondly, there is more than one Apocalypse. Maybe there are numerous Apocalypses, maybe there have always been one after another… or maybe not. Nothing in this story is what it seems. Or maybe we’re seeing the final Apocalypse.

It’s so phantasmagorical that it somehow reminds me of the best of Harlan Ellison—although it’s not written in Ellison’s style. [...] Highly recommended." (Daniel Woods, Tangent Online, 08 février 2010)

2009 The Unstrung Zither (novelette, science fantasy), F &SF, mars 2009

Traduction : La Cithare sans Cordes, traduit par Claire Kreutzberger, Fiction – tome 12, mars 2011

Dans un univers et à une époque indéterminés, un affrontement oppose le pouvoir central et des planètes rebelles, surnommées les monde de cendres.

La musicienne Xiao Ling Yun se demande ce que le commandement du Phénix attend d’elle quand on la mène près d’une cellule dans laquelle sont détenus cinq adolescent. Le militaire qui l’accompagne lui explique qu’ils viennent des mondes de cendres et ont essayé d’assassiner le général Phénix avant d’être capturés. Il lui montre, sur sa tablette, le dessin d’un dragon mécanique comme ceux sur lesquels sont venus les assassins, et qui ont disparu. Il veut savoir où et comment. Le dessin est d’une des prisonnières, réalisé dans le cadre d’un jeu entre eux et le général, auquel ils ont été contraints sous peine de mort et qui, à l’issue des combats, détermine leurs forces et leurs faiblesses. Le militaire lui annonce alors qu’elle est chargée par le général de découvrit leur secret. Ils ont tous un symbole dans le jeu, elle doit étudier celui-ci et les dragons puis composer une suite pour chacun d’eux. En traduisant leur représentation en musique – l’art suprême – les militaires apprendront leur secret et le moyen de les vaincre. (P.C.)

Repris dans le recueil Conservation of Shadows, mai 2013

Repris dans l'anthologie Year's Best SF 15, ed David G. Hartwell & Kathryn Cramer

2009 Swanwatch (nouvelle, SF), anthologie Federations, ed. John Joseph Adams, avril 2009

Lien Internet (consulté en juin 2019)

Repris dans le recueil Conservation of Shadows, mai 2013

Repris dans Lighspeed, décembre 2012

2009 The Bones of Giants (novelette, fantasy), F & SF, août 2009

Traduction : Les Ossements des Géants, traduit par Vincent Foucher, Fiction – tome 14, mars 2012

[...] an extremely polished story of a suicidal soldier, a sorceror who is gradually turning the whole Rimlands into something unpleasant, and a necromancer who may be more than she appears. The titular bones are those of what we can assume are dinosaurs, although it doesn’t really matter, and the necromancer, Sakera, is going to use the bones, reassembled, into both a conveyance and a weapon.

Tamim, the protagonist, was raised by ghouls (read zombies), and is not really disturbed by the bones. He agrees to accompany Sakera in her quest to kill the sorceror. In order to help confront him, Tamim must learn, during the journey, how to control the bones himself, and how motion is formed (it’s little pieces of stillness strung together in sequence). When they finally confront him, some unpleasant truths are revealed, and Tamim learns another thing—that life consists of little moments strung together. [...]" (Steve Fahnestalk, Tangent Online, 15 septembre 2009)

Repris dans le recueil Conservation of Shadows, mai 2013

2009 The Pirate Captain’s Daughter (nouvelle), Beneath Ceaseless Skies #27, octobre 2009 (accompagné d'un podcast)

Lien Internet (consulté en juin 2019)

The Best of Beneath Ceaseless Skies Online Magazine, Year Two, ed. Scott H. Andrews, juillet 2011

* Prix WSFA Small Press : finaliste

2010 Between Two Dragons (nouvelle, SF), Clarkesworld, avril 2010

Lien Internet (consulté en juin 2019)

[…] a war story, about a hero admiral who falls afoul of political machinations during a war, and is imprisoned, only to be released when the exigencies of war require his services. Which, of course, doesn’t describe what’s really going on. [...]” (Rich Horton, Locus, mai 2010)

Repris dans le recueil Conservation of Shadows, mai 2013

Repris dans l'anthologie War & Space: Recent Combat, ed. Rich Horton & Sean Wallace, mai 2012

Repris dans l'anthologie Clarkesworld: Year Four, ed. Neil Clarke & Sean Wallace, juin 2013

2010 The Territorialist (novelette, fantasy), Beneath Ceaseless Skies #47, juillet 2010

Lien Internet (consulté en juin 2019)

"Jeris is a guard captain in the city of Spine, where power grows out of bones. Spine is comprised of several semiautonomous territories, each held by a territorialist. The territorialist of Circle Circle Six has gone rogue, and Jeris must intervene. But this requires crossing the territories on the way, which is hazardous even under normal circumstances. [...]" (Lois Tilton, Locus)

2010 Flower, Mercy, Needle, Chain (nouvelle, SF), Lightspeed, septembre 2010

Lien Internet

Il est une erreur répandue selon laquelle, dans tous les univers, de nombreux futurs sont engendrés à tout moment. En fait, dans certains univers, le déterminisme fonctionne à l’envers : tous les passés possibles convergent vers une issue commune.

Une femme qui tait son nom hante la Station Blackwell depuis plus longtemps que quiconque se souvienne. Un jour, un inconnu se présente et il lui suffit de peu de mots pour attirer son attention. « Fleur d’Arighan ». Ce n’est pas son nom, mais celui du pistolet qu’elle porte.

L’inconnu n’est pas humain bien que son esprit soit hébergé par une forteresse de chair. Il lui révèle qu’il existe quatre armes fabriquées par Arighan. Elle n’en connaissait que trois, Miséricorde, qui tue toujours la cible visée, et Aiguille qui efface chez son porteur tout souvenir de la cible, en plus de la sienne. Celle qui vient de faire surface s’appelle Chaîne et tue tue celui qui commande la personne abattue. La femme comprend, il veut qu’elle détruise Chaîne. (P.C.)

Sur son site Internet, Yoon Ha Lee explique qu’il s’agit d’un récit sur le destin, sur une arme inexplicablement mortelle, et sur un verre d’eau, deux degrés au-dessus du point de congélation. C’est ce à quoi l'auteur, de son propre aveu, aboutit quand il pense en même temps à des armes à feu et au livre de Daniel Dennett, Théorie évolutionniste de la liberté.

Repris dans l'anthologie The Year’s Best Science Fiction & Fantasy 2011, ed. Rich Horton, juin 2011

Repris dans l'anthologie The Year's Best Science Fiction : 28th Annual Collection, ed Gardner Dozois, juillet 2011

Repris dans l'anthologie The Year’s Top Ten Tales of Science Fiction 3, ed. Allan Kaster, juillet 2011

Repris dans l'anthologie Lightspeed: Year One, ed. John Joseph Adams, novembre 2011

Repris dans l'anthologie Other Worlds Than These, ed. John Joseph Adams, juillet 2012

* Prix Locus 2011 : 26e place (meilleure nouvelle)

* Prix Theodore Sturgeon 2011 : finaliste

* Prix Million Writers 2011 (?) (source : Lighspeed: Year One)

2010 The Winged City (novelette, fantasy), Giganotosaurus, 1er décembre 2010

Lien Internet (consulté en juin 2019)

2011 Ghostweight (novelette, SF), Clarkesworld #52, janvier 2011

Lien Internet

Pendant un siècle, les mercenaires ont été au service de l’Imperium, accompagnant ses conquêtes de destructions et de bains de sang. Puis, il y a cinq ans, ils ont mis fin à leur engagement, sans qu’aucune explication soit rendue publique.

Sur la planète Rhaion, les mercenaires n’ont laissé que des cités dévastées avant de disparaître. Lisse est une jeune femme orpheline depuis que ses parents et tous ses proches sont été massacrés. Après son passage à l'orphelinat, elle a été incorporée dans les forces militaires de l'Imperium. Elle déserte en apprenant la découverte d'un des cerfs-volants de guerre utilisés par les mercenaires. Elle frémit quand elle se rend compte que l'unité lancée à sa recherche est renforcée par des jerengjen. À l'origine, le mot désignait l'art du pliage de papier. Aujourd'hui, les jerengjen sont des armes qui, selon les manœuvres, se plient ou se déplient pour adopter la forme la plus meurtrière. Lisse parvient néanmoins à s'emparer du cerf-volant et à décoller. Accompagnée du mystérieux fantôme qui ne la quitte pas depuis sa petite enfance, elle se dit que l'heure de sa vengeance est venue, sans se douter des révélations qui l’attendent. (P.C.)

Repris dans le recueil Conservation of Shadows, mai 2013

Repris dans l'anthologie The Year's Best Science Fiction: 29th Annual Collection, ed Gardner Dozois, juillet 2012

Repris dans l'anthologie The Year’s Best Science Fiction & Fantasy 2012, ed. Rich Horton, juillet 2012

Repris dans l'anthologie Clarkesworld: Year Five, ed. Neil Clarke & Sean Wallace, décembre 2013

Repris dans l'anthologie The Humanity of Monsters, ed. Michael Matheson, septembre 2015

Repris dans l'anthologie Galactic Empires, ed. Neil Clarke, janvie r2017

* Prix Locus 2012 : 27e place (meilleure novelette)

* Prix Theodore Sturgeon 2012 : finaliste

* Prix Hugo 2012 : pré-sélection (meilleure novelette)

2011 Conservation of Shadows (nouvelle, science fantasy) Clarkesworld #59, août 2011

Lien Internet (consulté en juin 2019)

"A reworking of the Sumerian myth of Inanna’s visit to the underworld, narrated by her dark sister/rival as she descends through the gates of hell. A lot of writers retell myths, but few of them bring so much new to the old stories. Lee integrates tropes of science fiction into the traditional elements to create something wonderfully fresh and yet deeply ancient. [...] Highly recommended" (Lois Tilton, Locus)

Sur son blog, Yoon Ha Lee attribue une double origine à ce récit qu'il qualifie de science-fantasy : le mythe sumérien de la descente d'Inanna, mieux connue dans sa version akkadienne d'Ishtar, aux enfers et le jeu vidéo Portal.

Repris dans le recueil Conservation of Shadows, mai 2013

Repris dans l'anthologie The Year’s Best Dark Fantasy & Horror : 2012 Edition, ed. Paula Guran

Repris dans l'anthologie Clarkesworld: Year Five, ed. Neil Clarke & Sean Wallace, décembre 2013

2011 A Vector Alphabet of Interstellar Travel (nouvelle, SF), Tor.com, 10 août 2011

Voir rubrique Chapbooks.

2012 The Book of Locked Doors (nouvelle, science fantasy), Beneath Ceaseless Skies #91, mars 2012

Lien Internet (consulté en juin 2019)

"[...] Vayag’s homeland of Territory 5 has been conquered by the Meroi. As an undercover agent, Vayag has been tasked with cutting off comms to the Cloud Fortress, a Meroi stronghold floating above the capital city, so that others can carry out a sabotage mission.

The Book Vayag carries, written and possessed by her dead sister’s spirit, wants her to bring down the fortress regardless of collateral damage and innocent deaths, but Vayag, who won’t be a party to massacre, tries to do things her own way. [...]" (Dario Ciriello, Tangent Online, 02 avril 2012)

Repris dans le recueil Conservation of Shadows, mai 2013

Repris dans l'anthologie The Best of Beneath Ceaseless Skies Online Magazine, Year Four, ed. Scott H. Andrews, septembre 2013

2012 The Battle of Candle Arc (novelette, univers Les Machineries de l'Empire), Clarkesworld #73, octobre 2012

Lien Internet (consulté en juin 2019)

Il s’agit là de la première parution d’un récit situé dans l’univers The Machineries of Empire. L’histoire se passe avant celle racontée dans Le Gambit du renard. Elle se situe avant l’exclusion de la faction Liozh, quand ce qui deviendra un hexarcat dans le roman est encore un heptarcat.

Après la défaite et la mort du général Kel Najhera, vaincue par la flotte lanternaire, le général Shuos Jedao, malgré les insupportables douleurs dont il souffre depuis la tentative d’assassinat dont il a été victime de la part d’un hérétique lanternaire, se retrouve à la tête d’une maigre flotte. Pour celle qui le seconde, la commandante Kel Menowen, les consignes sont claires, battre en retraite. Elle comprend vite que Jedao a d’autres plans et il n’hésite pas à lui confier que son seul objectif est la victoire. (P.C.)

L'avis de FeydRautha

Repris dans le recueil Conservation of Shadows, mai 2013

Repris dans l'anthologie Year's Best SF 18, ed David G. Hatwell & Kathryn Cramer

2013 Iseul’s Lexicon (novella, fantasy), recueil Conservation of Shadows, avril 2013

"Long ago, a supernatural race euphemistically called the Genial Ones ruled the world with terrible magic until all the human nations united against them and, so they believed, destroyed them. This magic was based on the power of words, which our assassin/linguist protagonist Iseul has mastered as well as anyone. [...] Now, with their common enemy defeated, the human nations have turned on each other, and the Empire of Yeged has occupied part of Chindalla, with designs on the rest of its territory. Iseul has been sent by the Chindallan Ministry of Ornithology, which has nothing to do with birds, to find out why the Yegedin magicians have been interested in Chindallan books, Chindallan words. What she discovers is that the Genial Ones have by no means been eliminated. [...]" (Lois Tilton, Locus)

Repris dans le recueil Conservation of Shadows, mai 2013

Repris dans l'anthologie The Year’s Best Dark Fantasy & Horror: 2014 Edition, ed. Paula Guran, juin 2014

Repris dans Lightspeed, juin 2017

* Prix Locus 2014 : 9e place (meilleure novella)

* Prix Hugo 2014 : nomination avant élliminatoire (meilleure novella)

2013 Effigy Nights (nouvelle, fantasy), Clarkesworld #76, janvier 2013 (accompagné d'un podcast)

Lien Internet (consulté en juin 2019)

"[...] General Jaian of the Burning Orb invades Imulai Mokarengen. Then she does what any occupying force would do--sets and enforces curfews and other oppressive mandates to keep the citizens under control. And, as any occupied people are wont to do, some fight back. In a war of ordinary weapons, Imulai Mokarengen has little chance to prevail. But Jaian has unwittingly given a clue to her own demise. There are some who not only know what to make of the clue, but also have the will and the magic to use that knowledge. However, they soon learn that sometimes the cure is worse than the disease." (Cyd Athens, Tangent Online, 10 février 2013)

Repris dans le recueil Conservation of Shadows, mai 2013

Repris dans l'anthologie The Best Science Fiction & Fantasy of the Year: Volume Eight, ed. Jonathan Strahan, avril 2014

Repris dans l'anthologie The Year’s Best Science Fiction & Fantasy 2014 Edition, ed. Rich Horton, juin 2014

Repris dans l'anthologie The Mammoth Book of Warriors and Wizardry, ed. Sean Wallace, septembre 2014

Repris dans l'anthologie Clarkesworld: Year Seven, ed. Neil Clarke & Sean Wallace, mars 2015

* Prix Locus 2014 : 13e place (meilleure nouvelle)

* Prix World Fantasy 2014 : nomination (meilleure nouvelle)

* Prix Hugo 2014 : pré-sélection (meilleure nouvelle)

2013 The Knight of Chains, the Deuce of Stars (nouvelle, SF), Lightspeed, août 2013

Lien Internet (consulté en juin 2019)

[…] The story concerns ‘the exile Niristez … in a ship of ice and iron and armageddon engines’ […]. Niristez has come to ‘a black spire upon a world whose only sun is a million starships wrecked into a mass grave’ to play a game with the Warden of the tower; perhaps hoping to keep her promise to end an endless interstellar war, perhaps to prolong the war. Games are central here, and cards, strategy and tactics, and […] ways of describing future war (and thus perhaps conflict in general) in new and effective ways.” (Rich Horton, Locus, octobre 2013)

Repris dans l'anthologie Space Opera, ed. Rich Horton, mai 2014

Repris dans l'anthologie Warrior Women, ed. Paula Guran, novembre 2015

* Prix Hugo 2014 : pré-sélection (meilleure nouvelle)

2013 The Coin of Heart’s Desire (nouvelle, fantasy), anthologie Once Upon a Time: New Fairy Tales, ed. Paula Guran, octobre 2013

Lien Internet (consulté en juin 2019)

"Set in an imaginary empire based on Korean folklore. Upon the death of her mother, the young empress Tern inherits the throne and all its burdens. She knows that the great families will test her power and plot to take it from her. Thus she visits the secret underwater treasury guarded by a dragon, where she selects appropriate gifts for them. The dragon then inquires what gift she might want for herself. [...]" (Lois Tilton, Locus)

Repris dans l'anthologie Beyond the Woods: Fairy Tales Retold, ed. Paula Guran, juillet 2016

Repris dans Lightspeed #100, septembre 2018

2014 Wine (novelette, SF), Clarkesworld #88, janvier 2014 (accompagné d'un podcast)

Lien Internet (consulté en juin 2019)

"Military SF. The reclusive world Nasteng is under attack from forces apparently intent on obtaining its valuable secret: the wine of blossoms, which conveys immortality (although they seem more likely to destroy its only source). To repel them, the Councilors of Nasteng call in the assistance of mercenaries, whose methods carry a high cost. One Nasteng general, on discovering the cost, becomes determined to defy his superiors. [...]" (Lois Tilton, Locus)

Dans son entretien avec Karen Burnham pour SF Signal, Yoon Ha Lee raconte que cette histoire dont un des protagonistes est trans fut une des plus difficles qu'elle eut à écrire , à cause des éléments autobiographiques qui la sous-tendent.

Repris dans l'anthologie The Year’s Best Science Fiction & Fantasy, 2015 Edition, ed. Rich Horton, juin 2015

Repris dans l'anthologie Clarkesworld: Year Eight, ed. Neil Clarke & Sean Wallace, février 2016

* Prix Locus 2015 : 9e place (meilleure novelette)

2014 The Bonedrake’s Penance (novelette, science fantasy), Beneath Ceaseless Skies #143, mars 2014

Lien Internet (consulté en juin 2019)

"[...] There is a fortress, “a repository of sorts, a museum” with two inhabitants: a mother and her surrogate daughter. The daughter is human, her mother is a bonedrake—literally a shape-changing drake made of bone. Their relationship is, however, quite normal, with much of their time spent baking cupcakes. But the bonedrake is also a curator, hosting emissaries who bring artifacts to ensure the recording of certain historically significant events in their civilizations. One visit in particular, with a robot called Hauth, would put their relationship to the test simply because he had answers to questions the girl hadn’t asked or hadn’t received answers to. Answers she may not want to hear. [...]" (John Sulyok, Tangent Online, 09 avril 2014)

Repris dans l'anthologie The Long List Anthology: More Stories from the Hugo Awards Nomination List, ed. David Steffen, novembre 2015

* Prix Hugo 2015 : pré-sélection (meilleure novelette)

2014 Combustion Hour (nouvelle), Tor, juin 2014

Voir rubrique Chapbooks

2014 The Contemporary Foxwife (nouvelle, SF), Clarkesworld #94, juillet 2014 (accompagné d'un podcast)

Lien Internet (consulté en juin 2019)

"[...] This story blends Science Fiction and Fantasy elements quite cleverly with a fantasy creature taking up residence with a university student on a space station. While the creature was mythical in nature, the true fantasy lay in the idea that a university student would be reluctant to have on hand a free live-in maid/bomb de-fuser. [...]" (Clancy Weels, Tangent Online, 12 juillet 2014)

Repris dans l'anthologie Clarkesworld: Year Eight, ed. Neil Clarke & Sean Wallace, février 2016

* Prix Locus 2015 : 20e place (meilleure nouvelle)

* Prix James Tiptree Jr 2015 : mention honorable (gender-bending SF)

2014 Warhosts (nouvelle, SF), anthologie War Stories: New Military Science Fiction, ed. Jaym Gates & Andrew Liptak, juillet 2014

2014 Always the Harvest (nouvelle, SF), anthologie Upgraded, ed Neil Clarke, septembre 2014

Cette fois, c'est le jeu de rôle Planetscape:Torment qui est à l'origine de l'histoire, toujours d'après le blog de Yoon Ha Lee.

2015 The Queen’s Aviary (nouvelle, fantasy), Daily Science Fiction, janvier 2015

Lien Internet (consulté en juin 2019)

2015 The Graphology of Hemorrhage (nouvelle, fantasy militaire), anthologie Operation Arcana, ed John Joseph Adams, février 2015

[...] Tepwe Kodai is a calligrapher for an empire. More than that, she casts spells through her writing. When the story, told from the POV of Rao Nawong, a Lieutenant in the Imperial Army and the assistant to Kodai, opens, the two are on a hill while Kodai prepares to cast a spell which will destroy the Spiders, a faction, rebelling against the Empire. By the end of the tale, Kodai writes the spell into existence, but she also writes somebody out of existence. [...]" (Douglas W. Texter, Tangent Online, 27 mars 2015)

Repris dans l'anthologie The Year’s Best Science Fiction & Fantasy: 2016 Edition, ed. Rich Horton, mai 2016

Repris dans Unreal Vol.2, 2019

2015 Two to Leave (nouvelle, fantasy), Beneath Ceaseless Skies #174, mai 2015 (accompagné d'un podcast)

Lien Internet (consulté en juin 2019)

"The piece here is a fantasy in which the mercenary narrator comes to a river bordering the parched lands, where the ferryman demands a toll: One to enter, two to leave. [...] The payment demanded is in eyes, which is a common currency of the kind to which both the narrator and the ferryman belong. References to their thirst suggest a vampiric nature, but these are no clichés with cloak and fangs. What they have most in common is the transformation of their hearts into idiosyncratic weapons, crafted by the thirstsmith in the Forge Beneath the World. The narrator’s weapon is the Apiarist’s Gun; the nature of the ferryman’s weapon, and his mission, is part of the story’s mystery. [...]" (Lois Tilton, Locus)

Repris dans Beneath Ceaseless Skies #248, mars 2018

2015 Apocalypse Foxes (nouvelle), Daily Science Fiction, juin 2015

Lien Internet (consulté en juin 2019)

2015 How the Andan Court (flash fiction, univers Les Machineries de l'Empire), recueil The Fox’s Tower and Other Tales, juin 2015

L'avis de FeydRautha

Repris dans le recueil The Hexarchate Stories

2015 Snakes (nouvelle, SF), Clarkesworld #106, juillet 2015

Lien Internet (consulté en juin 2019)

"[...] Two sisters go to war together, one is killed and put into stasis in “a fluid of suppositions.” The other sister tells the story starting near the end of her quest to resurrect her sister and taking us back to the beginning of their journey. Along the way the narrator becomes the ship she is piloting which eventually arrives at a black hole (which Lee calls “the seethe”) and the enemy aliens who live nearby. [...]" (Bob Blough, Tangent Online, 22 juillet 2015)

Yoon Ha Lee présente ainsi la nouvelle : une réécriture du mythe d'Orphée et Eurydice, impliquant deux femmes-soldats, des arbres décisionnels et la physique des trous noirs.

Repris dans l'anthologie Clarkesworld: Year Nine, Volume Two, ed. Neil Clarke & Sean Wallace, juillet 2018

2015 Gamer’s End (nouvelle, univers Les Machineries de l'Empire), anthologie Press Start to Play, ed. David H. Wilson & John Joseph Adams, août 2015

Depuis deux décennies, la guerre oppose les Shuos aux Taurags qui sont en train de prendre le dessus. Un cadet (ou une cadette?) militaire, dont le lecteur ignore le nom et qui fait partie des rares à avoir été sélectionnés pour un entraînement avancé, se présente devant un instructeur dont le tableau de chasse est inégalé parmi les Shuos. La situation est d’autant plus critique que les Taurags viennent de mettre au point une terrifiante arme de destruction massive. L’entraînement commence par un jeu de simulation mais, celui-ci à peine entamé, une alarme prioritaire se déclenche dans la Forteresse attaquée par les forces ennemies. Le cadet va devoir faire face à la situation dont il ignore si elle est réelle ou si elle fait partie de la simulation, avant de se trouver confronté à un problème d’éthique. (P.C.)

Sur son site, Yoon Ha Lee précise qu’une source d’inspiration de cette nouvelle fut un essai de John Kessel consacré au roman La Stratégie Ender d’Orson Scott Card. L’essai est intitulé Creating the Innocent Killer : Ender’s Game, Intention and Morality.

Les allusions précises ne laissent aucun doute sur l’identité de l’instructeur anonyme, il s’agit de Shuos Jedao.

Repris dans le recueil The Hexarchate Stories

2015 Variations on an Apple (nouvelle, SF), Tor.com, octobre 2015

Lien Internet (consulté en juin 2019)

a wild science fictional – the main science being mathematics! – fantasia on the story of Troy, from the point of view of Paris and his lover the city” (Rich Horton, Locus, décembre 2015)

Pour Yoon Ha Lee, il s'agit d'une réécriture sous forme de science-fiction de l'Iliade, racontée du point de vue de Pâris.

Repris dans l'anthologie Some of the Best from Tor.com: 2015 Edition, ed. divers, février 2016

2015 Interlingua (nouvelle, SF), Uncanny #7, novembre-décembre 2015

Lien Internet (consulté en juin 2019)

[...] a very weird trip through the mind of the AI-run starship Hwacha, said AI also a game designer for its bored crew. Hwacha is trying to develop a game that simulates a Contact situation with a new alien species that seems to cause the crew members to begin forming an appreciation for the simulation which borders on addiction. Interspersed are communications/discussions with the second ship, Sarissa, that is traveling with Hwacha towards the location of a new alien species. [...]" (Eric Kimminau, Tangent Online, 09 novembre 2015)

Repris dans Unfit Magazine #2, novembre 2018

2015 The Cold Inequalities (nouvelle, SF), anthologie Meeting Infinity, ed. Jonathan Strahan, novembre 2015

"[...] the stowaway is on a ship en route to seed a new human colony, piloted by an AI, Anzhmir. The cargo consists of compressed human minds, all the knowledge and abilities necessary for a successful colony-seed, in addition to compressed scans of the future colonists’ chosen belongings. “The compression algorithm depended on the strict sequencing of the data, and the stowaway, by interfering with the sequencing, threatened the cargo entire.” It was by attempting to access a favorite scanned book among the cargo that Anzhmir discovered the anomaly, the sabotage. [...]" (Lois Tilton, Locus)

Repris dans l'anthologie The Best Science Fiction of the Year: Volume 1, ed. Neil Clarke, juin 2016

Repris dans Forever #42, juillet 2018

2016 Foxfire, Foxfire (novelette, SF/fantasy), Beneath Ceaseless Skies, 03 mars 2016

Lien Internet (consulté en juin 2019)

"[...] Set in another time, in another place (on another world?). Baekdo is a fox. A magical fox with the ability to speak to and make deals with the gods. He is on a mission to permanently gain human form, which requires a bargain with the gods and requires that he eat the livers of 100 humans. This also results in him inheriting the knowledge and skills of each human he consumes. He has consumed 99 and has chosen to consume the pilot of a battle mech for the final sacrifice but things do not go entirely as planned. Baekdo ends up swearing on the blood of the tiger-sages that he will keep his bargain with Jong, the female Cataphract pilot. Even with his oath, things do not turn out as expected. “Every death is a choice, little not-a-fox. At any step you could have turned aside.” Now Baekdo is on a mission and has nine years (nine is a sacred number to foxes) to justify his choices. [...]" (Eric Kimminau, Tangent Online, 12 mars 2016)

Repris dans l'anthologie Best Science Fiction & Fantasy of the Year : Volume 11, ed. Jonathan Strahan, avril 2017

Repris dans l'anthologie The Long List Anthology, ed. David Steffen, novembre 2017

* Prix Locus 2017 : 6e place (meilleure novelette)

* Prix Hugoo 2017 pré-sélection (meilleure novelette)

* Prix Washington Science Fiction Association Small Press 2017 : finaliste (nouvelle)

2016 Calendrical Rot (univers Les Machineries de l'Empire), anthologie An Alphabet of Embers: An Anthology of Unclassifiables, ed. Rose Lemberg, mai 2016

Ce récit était initialement conçu comme prologue au roman Le Gambit du renard.

Repris dans le recueil The Hexarchate Stories

2016 Shadow’s Weave (nouvelle, fantasy), Beneath Ceaseless Skies #200, mai 2016

Lien Internet (consulté en juin 2019)

"This fantasy short story introduces the reader to Tamalat and Brio, two erstwhile lovers. Brio has lost his soul and shadow, which Tamalat wants to restore against his wishes. In the depth of winter, she seeks help from a priest, who instructs her to knit a shirt for him that will return his shadow. Brio struggles against the plan, even trying to kill his ex-lover, but in the end she forces the shirt on him.

Disappointed at the failure to restore his shadow, they set off for the next town until a blizzard traps them. Forced to build a shelter Tamalat discovers that Brio has at least had his soul restored. [...]" (Kevin P. Hallett, Tangent Online, 09 juin 2016)

Repris dans Unreal Vol. 1, avril 2019

* Prix Locus 2017 : 32e place (meilleure nouvelle)

2017 Extracurricular Activities (novelette, univers Les Machineries de l'Empire), Tor.com, 15 février 2017

Voir rubrique Chapbooks.

2017 The Chameleon’s Gloves (novelette, univers Les Machineries de l'Empire), anthologie Cosmic Powers, ed. John Joseph Adams, avril 2017

Rhehan et Liyeusse sont à court d’argent après avoir réglé les réparations de leur vaisseau, mais comptent bien se refaire. Malheureusement, Rhehan est capturé par une juge-errant Kel lors d’une tentative de vol d’œuvre d’art et les gants Kel qu’elle porte ravive sa nostalgie. Les siens ont été brûlés lors de sa condamnation à l’exil, il y a huit ans. La juge Shiora lui dit que les Kel ont besoin de ses talents de jaihanar, de caméléon haptique, sa capacité à imiter parfaitement les configurations de déplacement des individus qui met en échec les algorithmes d’identification. Il lui faudra infiltrer le vaisseau de la générale Kavarion, une illustre héroïne des Kel qui a échappé à tout contrôle, et récupérer une super-bombe dont elle s’est emparé et qu’on surnomme le Cœur Incendiaire. En cas de réussite, Rhehan retrouvera son statut de Kel, et les gants qui l’accompagnent. Rhehan accepte, tout en s’inquiétant du silence de Liyeusse. (P.C.)

Repris dans l'anthologie The Best Science Fiction and Fantasy of the Year: Volume Twelve, ed. Jonathan Strahan, mars 2018

Repris dans l'anthologie The Year's Top Ten Tales of Science Fiction 10, ed. Allan Kaster, juin 2018

Repris dans l'anthologie Transcendent 3: The Year's Best Transgender Speculative Fiction, ed. Bogi Takacs, octobre 2018

Repris en podcast dans StarShipSofa #568, juin 2019 ; lien Internet (consulté en juin 2019)

* Prix Locus 2018 : 23e place (meilleure novelette)

2018 Obscura (nouvelle, fantasy), Strange Horizons, janvier 2018

Lien Internet (consulté un juin 2019)

"A fourteen-year-old meets an older man at a bus stop and, after several meetings, is given a magic camera which shows (and makes) absences. [...]" (Jason McGregor, Tangent Online, 29 janvier 2018)

2018 The Starship and the Temple Cat (nouvelle, science-fantasy), Beneath Ceaseless Skies #244, février 2018

Lien Internet (consulté en juin 2019)

Elle n’est encore qu’une jeune chatte quand les Seigneurs de la Flotte détruisent par le feu la Cité des Hautes Cloches. Aucun de ceux qui l’appelait par son véritable nom n’est encore en vie parmi les ruines fumantes. A vrai dire, elle-même n’est plus en vie. Elle a tout oublié des circonstances de sa mort, comme c’est souvent le cas pour les fantômes de chats. Elle se souvient du jeune novice qui versait de l’eau parfumées dans les bassins sacrés, des trois gardes qui échangeaient discrètement des poèmes d’amour, du vieux guérisseur et de ses apprentis. Tous ont disparu, l’un après l’autre, mais elle est restée, sans conscience du temps qui s’écoule. Jusqu’au retour du vaisseau. Mais lui aussi a bien changé. (P.C.)

Repris dans l'anthologie The Best Science Fiction & Fantasy of the Year: Volume Thirteen, ed. Jonathan Strahan, avril 2019

* Prix Locus 2019 : 7e place (meilleure nouvelle)

2018 Entropy War (nouvelle, SF), anthologie 2001 : An Odyssey in Words, ed. Ian Whates & Tom Hinter, mars 2018

2019 The Robot's Math Lessons (univers Les Machineries de l'Empire), recueil The Hexarchate Stories

Lien Internet (consulté en juin 2019)

L'avis de FeydRautha

2019 Glass Cannon (novella, univers Les Machineries de l'Empire), recueil The Hexarchate Stories

"[…] the construct known as Jedao decides he really needs the rest of the original Jedao’s memories, and shanghais Cheris (who unwillingly bears those memories) into helping him. There is plenty of exotic action, and exotic tech, which is on the one hand implausible but on the other hand internally consistent and thematically useful, so that for me it works as true-far-future SFnal furniture. And there’s a slingshot ending reinforcing and elaborating a key subtheme of the trilogy (and suggesting, though not requiring, further possible works in the same milieu)." (Rich Horton, Locus, 2020-01)

Yoon Ha Lee précise sur son site que les événements racontés dans cette novella se déroulent après le troisième roman de la trilogie, Revenant Gun.

2019 The Empty Gun (SF), anthologie Mission Critical, ed. Jonathan Strahan, août 2019

Kestre sa Elaya était la maîtresse duelliste de la Maison Elaya jusqu’au jour, il y a deux mois, où celle-ci a été exterminée par les tueurs de la Maison Tovraz. Seule survivante, elle a décidé de consacrer sa vie à la vengeance.

Sur la lune qui erre dans l’Espace Transitionnel, dans lequel se cachaient les immenses extraterrestres que l'humanité a chassés dans les guerres d'autrefois, elle a rendez-vous avec un marchand d’armes. Le négociant est une femme qui, la reconnaissant, finit par lui proposer quelque chose de spécial, une arme de poing qu’elle appelle un pistolet vide et qui, unique en son genre, gère elle-même ses munitions. Malgré sa méfiance, Kestre accepte l’offre et, en échange, cède le nom de sa Maison. La trafiquante d’armes pose deux doigts sur son front et Kestre, désormais incapable de prononcer le nom d’Elaya, devient Kestre du Pistolet Vide.

Elle ne tarde pas à vérifier les dires de la trafiquante. Elle peut tuer sans jamais avoir à recharger son arme, et ne s’en prive pas, laissant derrière elle des traînées de cadavres. Elle est trop assoiffée de vengeance pour chercher à élucider le mystère du pistolet vide. (P.C.)

L'avis d'Apophys (sur l'ensemble de l'anthologie, consulté en août 2019)

2019 The Second-Last Client (nouvelle, fantasy), Lightspeed, novembre 2019

Il reste un peu plus de 46 minutes avant la fin de ce monde et le narrateur (ou la narratrice, on ignore son genre) essaie de se débarrasser de l'avant-dernier client de sa liste. Son partenaire Rawk et lui/elle nomment cet univers Seedworld 722.11.15, l'appellation donnée par leurs supérieurs. Ils/elles ont déjà vu beaucoup de Seedworlds périr.

Ils sont installés dans un salon de café, car, parmi les vices de Rawk, le sirop de menthe poivrée n’est pas le moindre. Rawk porte son manteau de discrétion, inutile d’alarmer les humains avec son apparence de dragon doté de tentacules.

Le narrateur sait que la Matière Dévorante, une arme des temps anciens, est sur une trajectoire de collision avec Seedworld 722.11.15. Quand elle arrivera, elle décomposera Seedworld et tous ceux qui s'y trouvent en particules élémentaires.

Dans un coin, un étudiant prend un livre - le livre - et l'emporte. Il commence à feuilleter les pages. Le narrateur fait ce pourquoi il est venu, il abandonne sa coquille humaine et plonge dans le livre. Le reste de l’ouvrage est vide de clients, mais il en reste un et il compte bien l'évacuer quoi qu'il en coûte, pour en sauver le contenu. (P.C.)

2020 The Mermaid Astronaut (science-fantasy), Beneath Ceaseless Skies #298, février 2020, accompagné du podcast

Lien Internet (consulté en mars 2020)

Sur un monde vaste et merveilleux dans une galaxie vaste et merveilleuse, vit une sirène. Son nom, Essarala, signifie "à la recherche des étoiles" dans le langage de la marée et de l'écume. Ses parents et ses proches, même sa sœur Kiovasa, ont bien du mal à comprendre ce qui lui tient tant à cœur : visiter les étoiles ; mais pourquoi rester confinée à ce monde alors qu'elle pourrait voir la pléthore de galaxies qui existent ?

Un jour, des commerçants descendent du ciel dans des vaisseaux de métal comme les sirènes n'en ont jamais vus. Chacun s'efforce de comprendre l'autre et des échanges ne tardent pas à se réaliser. Essarala se prend à espérer et la déception est d'autant plus vive quand elle apprend que le vaisseau ne possède pas d'étendue d'eau pour lui permettre d'y vivre.

Kiovasa la pousse alors à prendre une décision radicale, rendre visite à la sorcière. Celle-ci lui donne un couteau fait de coquillages qui brille d'un éclat irisé et qui lui permettra d'avoir deux jambes à la place de sa queue. Quand Essarala lui en demande le prix, la sorcière répond que le jour où elle voudra revenir sur son monde d'origine, elle aura sa réponse.

Le lendemain, Essarala embarque sur le vaisseau avec pour destination les étoiles. (P.C.)

SÉLECTION D'ESSAIS

2005 Hubris and Synthesis in Kate Constable’s The Singer of All Songs, in Strange Horizons, 4 avril 2005

2005 The Dangerous Duckling: Images of Beauty and Illusion in The Perilous Gard, in Strange Horizons, 25 juillet 2005

2016 Open Book, Insert Self, in Strange Horizons, 11 juillet 2016

LIENS INTERNET

Sites personnels :

https://www.yoonhalee.com/ (consulté en septembre 2019)

https://yhlee.dreamwidth.org/ (consulté en septembre 2019)

Encyclopedia of Science Fiction :

https://www.sf-encyclopedia.com/entry/lee_yoon_ha (consulté en septembre 2019)

Internet Speculative Fiction Data Base :

https://www.isfdb.org/cgi-bin/ea.cgi?17574 (consulté en septembre 2019)

Wikipedia :

https://en.wikipedia.org/wiki/Yoon_Ha_Lee (consulté en septembre 2019)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Yoon_Ha_Lee (consulté en septembre 2019)

NooSfere :

https://www.noosfere.org/livres/auteur.asp?numauteur=2147190251 (consulté en septembre 2019)

Quarante-Deux :

rien (consulté en septembre 2019)