Ben H. Winters

BIOGRAPHIE

Ben H. Winters est né Benjamin Allen Winters (après son mariage, il a ajouté le H, initiale du nom de jeune fille de sa femme) le 14 juin 1976 à Potomac, dans le Maryland, États-Unis.

Il grandit dans le Maryland puis fréquente l'Université de Washington à St Louis dans le Missouri. Il se consacre surtout au théâtre, en particulier à New York, comme auteur mais aussi comme acteur. C'est après son mariage qu'il se met à concevoir de sérieux doutes sur un avenir professionnel dans ce domaine. Il profite d'opportunités qui se présentent à lui pour écrire des livres et décide d'en faire son métier.

Après avoir résidé dans divers endroits des États-Unis, Ben H. Winters s'établit à Los Angeles où il vit actuellement avec sa femme Diana, enseignante en droit, et leurs trois enfants.

Son premier roman publié est Sense and Sensibility and Sea Monsters, sorti en 2009.

Il est également l'auteur de romans policiers pour la jeunesse, The Secret Life of Ms. Finkleman (2010) et sa suite The Mystery of the Missing Everything (2011). Il a aussi écrit plusieurs recueils de poèmes horrifiques destinés à un jeune public, d’œuvres extérieures au champ de la fiction et de pièces de théâtre.

Sources principales : site personnel de Ben H. Winters (consulté en septembre 2019), Locus, juillet 2019 (consulté en septembre 2019)

UNIVERS

- Hank Palace / The Last Policeman (SF + policier)

Avril 2010 : les opérateurs du Mont Palomar observent un objet inhabituel, désigné par son appellation astronomique, 2011GV1, presque certainement inoffensif, qu’ils ajoutent à la liste des géocroiseurs potentiellement dangereux du Minor Planet Center. Pour justifier cette découverte tardive, les astronomes expliquent que l’orbite très inhabituellement elliptique de 2011GV1 l’amène assez près de la Terre pour qu’il ne soit observable qu’une fois tous les soixante-quinze ans, et qu’il y a soixante-quinze ans il n’y avait aucun programme en place pour le repérer et le suivre.

Au début de l’été, on évalue sa circonférence entre 4,5 et 7 kilomètres et il entre sérieusement dans la conscience de tous. L’économie mondiale se dégrade fortement. Le 17 septembre, il entre en conjonction avec le Soleil : trop proche pour qu’on puisse faire de nouveaux relevés, si bien que la probabilité reste bloquée, en fin d’automne et début d’hiver, à cinquante-trois pour cent.

Le 2 janvier, Maïa est enfin sortie de sa conjonction avec le Soleil, et les savants la voient clairement. Le 3 janvier, lors d'une émission spéciale de CBS News, l’ingénieur en chef du Jet Propulsion Lab Leonard Tolkin éclate en sanglots.D’un seul coup il n’y a plus aucun doute, ce n'est plus qu’une question de temps. Risque d’impact : cent pour cent. La collision aura lieu le 3 octobre et il n’y a rien à faire.

Rapidement, l'économie s'effondre, Internet disparaît, les réseaux électriques et téléphoniques deviennent de moins en moins fiables. Dans le monde entier, quand ils ne se suicident pas par tous les moyens possibles, des millions de gens abandonnent leur vie habituelle pour satisfaire leurs phantasmes. À Concord, capitale du New Hampshire, surnommée la ville des pendus, les structures gouvernementales et locales s'effritent. Ils ne sont plus que quatre inspecteurs à la brigade criminelle. Parmi eux, Henry "Hank" Palace, nouvellement nommé, résiste au laisser-aller général. Il est policier, et décidé à se conduire en policier jusqu'au bout. Jusqu'à la fin du monde.

ROMANS

R.01 Sense and Sensibility and Sea Monsters (parodique), Quirk Books / SFBC, septembre 2009

"From the publisher of "Pride and Prejudice and Zombies" comes a new tale of romance, heartbreak, and tentacled mayhem. "Sense and Sensibility and Sea Monsters" expands the original text of the beloved Jane Austen novel with all-new scenes of giant lobsters, rampaging octopi, two-headed sea serpents, and other biological monstrosities. As our story opens, the Dashwood sisters are evicted from their childhood home and sent to live on a mysterious island full of savage creatures and dark secrets. While sensible Elinor falls in love with Edward Ferrars, her romantic sister Marianne is courted by both the handsome Willoughby and the hideous man-monster Colonel Brandon. Can the Dashwood sisters triumph over meddlesome matriarchs and unscrupulous rogues to find true love? Or will they fall prey to the tentacles that are forever snapping at their heels? This masterful portrait of Regency England blends Jane Austen's biting social commentary with ultraviolent depictions of sea monsters biting. It's survival of the fittest - and only the swiftest swimmers will find true love!" (Présentation sur Goodreads)

La maison d'édition Quirk Books a voulu capitaliser sur le succès de Pride and Prejudice and Zombies, une parodie de Jane Austen rédigée par Seth Grahame-Smith. Celui-ci ayant refusé de renouveler l'expérience, c'est à Ben H. Winters que Quirk Books confia la tâche.

R.02 Android Karenina (SF parodique), Quirk Books, juin 2010

"Sense and Sensibility and Sea Monsters co-author Ben H. Winters is back with an all-new collaborator, legendary Russian novelist Leo Tolstoy, and the result is Android Karenina an enhanced edition of the classic love story set in a dystopian world of robots, cyborgs, and interstellar space travel.

As in the original novel, our story follows two relationships: the tragic adulterous romance of Anna Karenina and Count Alexei Vronsky, and the much more hopeful marriage of Konstantin Levin and Kitty Shcherbatskaya.These four, yearning for true love, live in a steampunk-inspired 19th century of mechanical butlers, extraterrestrial-worshiping cults, and airborne debutante balls. Their passions alone would be enough to consume them-but when a secret cabal of radical scientific revolutionaries launches an attack on Russian high society's high-tech lifestyle, our heroes must fight back with all their courage, all their gadgets, and all the power of a sleek new cyborg model like nothing the world has ever seen.

Filled with the same blend of romance, drama, and fantasy that made the first two Quirk Classics New York Times best sellers, Android Karenina brings this celebrated series into the exciting world of science fiction." (Présentation sur Goodreads)

R.03 Bedbugs (horreur), Quirk Books, septembre 2011

"FOR RENT: Top two floors of beautifully renovated brownstone, 1300 sq. ft., 2BR 2BA, eat-in kitchen, one block to parks and playgrounds. No broker’s fee.

Susan and Alex Wendt have found their dream apartment.

Sure, the landlady is a little eccentric. And the elderly handyman drops some cryptic remarks about the basement. But the rent is so low, it’s too good to pass up.

Big mistake. Susan soon discovers that her new home is crawling with bedbugs... or is it? She awakens every morning with fresh bites, but neither Alex nor their daughter Emma has a single welt. An exterminator searches the property and turns up nothing. The landlady insists her building is clean. Susan fears she’s going mad—until a more sinister explanation presents itself: she may literally be confronting the bedbug problem from Hell." (Présentation sur Goodreads)

Dans une interview publiée dans Locus en juillet 2019, Ben H. Winters décrit ce roman comme un suspense psychologique avec des éléments horrifiques.

R.04 The Last Policeman (univers Hank Palace / The Last Policeman), Quirk Books, juillet 2012

Traduction : Dernier Meurtre avant la Fin du Monde, traduit par Valérie Le Plouhinec, Super 8, février 2015

L'annonce de la prochaine collision d'un astéroïde surnommé Maïa avec la Terre a valu à Henry "Hank" Palace une promotion inespérée. Il est maintenant inspecteur de la brigade criminelle de Concord. À ce titre, il est appelé à la suite du décès d'un client dans un McDonald's. Tout semble indiquer un suicide par pendaison. Concord n'est-elle pas surnommée désormais la ville des pendus ? Palace est néanmoins intrigué par l’absence de téléphone et le luxe de la ceinture qui a servi au suicide, contradictoire avec le reste de la tenue de la victime. Par ailleurs, une femme en bonnet rouge qui se dirigeait vers le restaurant s’empresse de repartir en le voyant.

Contre l’avis de tous, il soupçonne un crime et même la proximité de la fin du monde ne l’empêchera pas d’accomplir son devoir de policier. L’intervention de sa sœur, la fantasque Nico, qui lui demande de retrouver son petit ami disparu, ne va pas lui simplifier la tâche. (P.C.)

Ben H. Winters avait toujours voulu écrie un roman policier. Il est donc allé trouver la maison d'édition Quirk Books avec laquelle il avait déjà travaillé pour leur proposer "un roman policier qui se déroule pendant la dernière année d'existence de la Terre". Non seulement le projet fut reçu avec faveur, mais c'est Jason Rekulak, de Quirk Books, qui proposa d'emblée d'en faire une trilogie. Winters s'adressa à un astrophysicien renommé, Tim Spahr, du Minor Planet Center de Harvard, pour garantir la vraisemblance scientifique des caractéristiques de l'astéroïde. (Locus, juillet 2019)

* Prix Locus 2013 : 19e place (meileur roman SF)

* Prix Edgar 2013 [prix pour des romans policiers, décerné par les Mystery Writers of America] : victoire (meilleur roman publié directement sous forme de livre de poche)

* Grand Prix Imaginaire 2016 : nomination (roman étranger)

R.05 Countdown City (univers Hank Palace / The Last Policeman), Quirk Books, juillet 2013

Traduction : J-77, traduit par Valérie Le Plouhinec, Super 8, février 2016

Henry "Hank" Palace n'est plus officiellement policier, mais il en a gardé l'idéal. Aussi, quand Martha, celle qui gardait jadis Hank et sa sœur Nico après l'école, lui demande de retrouver Brett, son mari disparu, il lui cache le fond de sa pensée. Depuis l'annonce de la collision de l'astéroïde Maïa avec la Terre, des centaines de milliers de personnes quittent leur foyer pour une raison ou une autre. Palace promet de faire son possible sans lui laisser trop d’espoir. Elle lui donne une photo en lui disant que Brett est un ancien membre de la police d’État, un trooper, et Palace s’étonne qu’il ait quitté ce poste. Pour conclure, elle déclare qu’elle ignore où il peut être, mais qu’elle est sûre qu’il fait quelque chose de noble. Tous ceux qui l’interrogent ont la même réponse à ses questions : "Parce que c’est Brett."

À 77 jours de la fin du monde, Palace se lance à la poursuite de cet homme si mystérieux, tout en s'inquiétant de ce que devient sa sœur Nico, terrée il ne sait où avec sa bande de conspirationnistes. (P.C.)

* Prix Goodreads 2013 : 7e place (science fiction)

* Prix Locus 2014 : 19e place (meilleur roman SF)

* Prix Philip K. Dick 2014 : victoire

R.06 World of Trouble (univers Hank Palace / The Last Policeman), Quirk Books, juillet 2014

Traduction : Impact, traduit par Valérie Le Plouhinec, Super 8, septembre 2016

Henry "Hank" Palace s'est réfugié avec d'anciens collègues policiers comme lui dans une maison qu'ils ont aménagée dans le Massachusetts, pour attendre la collision qui signifiera la fin du monde. Mais, alors que le compte à rebours est proche de sa conclusion, sa nouvelle compagne a deviné ce qui le tourmente et lui a conseillé de partir à la recherche de sa sœur Nico.

Malgré leur séparation sur un total désaccord, Palace ne désespère pas de convaincre Nico du caractère délirant des plans de son groupe. Selon ces conspirationnistes, il faudrait délivrer un savant détenu par le gouvernement et appliquer son idée : déclencher des explosions de surface autour de l’astéroïde, et créer ainsi une réaction de recul qui empêcherait Maïa d’entrer en collision avec la Terre. Reste à retrouver Nico dans un monde au bord du chaos. (P.C.)

* Prix Goodreads 2014 : 16e place (science fiction)

* Prix Locus 2015 : 23e place (meilleur roman SF)

R.07 Underground Airlines (SF, histoire alternative), Mullholland Books / Little, Brown, juillet 2016

Traduction : Underground Airlines, traduit par Éric Holstein, ActuSF, collection Perles d’Épice, octobre 2018

Ils sont quatre. Quatre États du Sud des États-Unis à ne pas avoir aboli l'esclavage et à vivre sur l'exploitation abjecte de la détresse humaine. Mais au Nord, l'Underground Airlines permet aux esclaves évadés de rejoindre le Canada. Du moins s'ils parviennent à échapper aux chasseurs d'âmes, comme Victor. Ancien esclave contraint de travailler pour les U.S. Marshals, il va de ville en ville, pour traquer ses frères et soeurs en fuite. Le cas de Jackdaw n'était qu'une affaire de plus... mais elle va mettre au jour un terrible secret que le gouvernement tente à tout prix de protéger.
Un roman d'une brûlante actualité qui explore sous le faisceau de l'uchronie une Amérique bien trop familière...
“ (4e de couverture)

L'avis de Gromovar (consulté en janvier 2020)

* Prix Sidewise 2016 : victoire (meilleur roman d'histoire alternative)

* Prix Goodreads 2016 : 9e place (science-fiction)

* Prix John W. Campbell Memorial 2017 : 3e place (meilleur roman de science-fiction)

* Prix Locus 2017 : 12e place (meilleur roman SF)

* Grand Prix Imaginaire 2019 : victoire (roman étranger)

R.08 Golden State (), Little, Brown/Mulholland Books, janvier 2019

"A shocking vision of our future that is one part Minority Report and one part Chinatown.

Lazlo Ratesic is 54, a 19-year veteran of the Speculative Service, from a family of law enforcement and in a strange alternate society that values law and truth above all else. This is how Laz must, by law, introduce himself, lest he fail to disclose his true purpose or nature, and by doing so, be guilty of a lie.

Laz is a resident of The Golden State, a nation resembling California, where like-minded Americans retreated after the erosion of truth and the spread of lies made public life, and governance, increasingly impossible. There, surrounded by the high walls of compulsory truth-telling, knowingly contradicting the truth--the Objectively So--is the greatest possible crime. Stopping those crimes, punishing them, is Laz's job. In its service, he is one of the few individuals permitted to harbor untruths--to "speculate" on what might have happened in the commission of a crime.

But the Golden State is far less a paradise than its name might suggest. To monitor, verify, and enforce the Objectively So requires a veritable panopticon of surveillance, recording, and record-keeping. And when those in control of the truth twist it for nefarious means, the Speculators may be the only ones with the power to fight back." (Présentation sur Goodreads)

C'est le seul roman de Ben H. Winters directement inspiré par des situations politiques. Il était en train d'écrire The Prisoner lorsque survint l'élection présidentielle de 2016 qui vit la victoire de Donald Trump. Il s'est alors cru plongé dans un roman de son auteur favori, Philip K. Dick, et a proposé à son éditeur avec qui il avait signé un contrat pour deux romans de passer directement au second. Une des premières polémiques du mandat – la comparaison entre les publics présents lors des cérémonies d'inauguration d'Obama et de Trump – lui donna un des fondements du roman, l'idée d'une réalité objective se dissolvant sous la force des intérêts politiques. (d'après Locus, juillet 2019)

* Prix Locus 2020 : 19e place (meilleur roman SF)

R.09 The Prisoner (SF), annoncé par Ben H. Winters, Locus, juillet 2019

RECUEILS

C.01 Litterally Disrurbed : Tales to Keep You Up at Night (poésies horrifiques, jeunesse), Price Stern Sloan, août 2013

Contient : Scary Stories ; Black Cat ; Witches in Stories ; The Attic ; It's Not Just a Cold ; The Noise ; A Monster Confesses ; The Ship ; Full Moon ; The Statue ; When I'm a Ghost ; Someone's Got a Voodoo Doll ; Bats ; I'm Not Scared of Nothing ; The Deep End ; A Prediction ; What's Wrong with the Dog? ; Poor Thing ; Old Tree ; How I Check for Monsters Before I Go to Sleep ; Ouija Board ; Zombies ; What Happened to Little Jan Banks? ; Headless Horseman ; Shadows ; The Witches of East McClintock Street ; The Bite ; Hiking ; The Vampire Sleeps ; You're a Skeleton ;

C.02 More Tales to Keep You Up at Night (poésies horrifiques, jeunesse), Price Stern Sloan, août 2014

Contient : Sunset ; Giants ; Nasy Little Fairies ; The Hunters ; Bath-Time Poem ; Trolls ; When Mama's Out of Town ; Nice to Meet You ; Any One of Us ; The Blob ; One Answer to Bullies ; Body Snatcher ; The Folks at the End of the Block ; Spelunking (The Cave Poem) ; The Garage ; The Scariest Time of Day ; I Think the Goldfish Is Grandma ; A Case for Education Reform ; The Haunted Haunted House ; Nightmares ; How to Be a Witch ; Superstition ; The Playground Is Spooky at Night ; I Dare You ; Wandering Around the Graveyard, Reading the Stones ; Bad Timing ; The Big Book in the Library ; It's the Little Things ; Old Boo ; Sunrise ;

C.03 Romantically Disturbed : Love Poems to Rip Your eart Out (poésies horrifiques, jeunesse), Price Stern Sloan, décembre 2015

SÉLECTION DE RÉCITS

2010 The Reenactment (nouvelle), The Drabblecast #169 (podcast), juin 2010

Lien Internet (consulté en août 2019)

2013 The Food Taster's Boy (nouvelle, SF), anthologie The Mad Scientist’s Guide to World Domination: Original Short Fiction for the Modern Evil Genius, ed. John Joseph Adams, février 2013

Traduction : Le Garçon du goûteur, traduit par Erwan Devos & Hermine Hémon, anthologie Utopiales 2018, novembre 2018

2013 The Man on the Monon (If You Believe) (nouvelle), Punchnel's, août 2013

Repris dans l'anthologie Mythic Indy, ed. Corey Michael Dalton, décembre 2015

2014 BRING HER TO ME (nouvelle, SF), anthologie The End Is Nigh, ed. John Joseph Adams & Hugh Howey, mars 2014

" Annebel and Kenneth can hear the voice of God. As can everyone else. He’s made himself heard in their minds for the past 24 years. Now it’s the day before everyone eats the tartar, the poison from it helping their journey. Tomorrow they’ll have “gone through.” But one thing worries Annabel and Kenneth: their daughter, Pea, is deaf. That is to say, she can hear, she just can’t hear Him. What does that mean? They wonder. And what does He mean when he tells Annabel, BRING HER TO ME? And what does Pea think about it all? [...] " (John Sulyok, Tangent Online, mai 2014)

2014 The Old Slow Man and His Gold Gun from Space (nouvelle), anthologie Dead Man’s Hand: An Anthology of the Weird West, ed. John Joseph Adams, mai 2014

"Ben H. Winters’ California Gold Rush tale “The Old Slow Man and His Gold Gun from Space” presents Caleb and Crane, whose Micawber-esque optimism keeps them hunting gold well after the easy gold’s long gone. Or is it? Their outlook in working their claim changes dramatically when an alien from the dark side of Neptune arrives to enlist the (seemingly) doofus prospectors in his hunt for food. What food, you ask, suits a Neptunian? And how does he hunt it? Why gold, of course – hunted with a gold gun. [...]" (C.D. Lewis & Ryan Holmes, Tangent Online, mai 2014)

Repris en podcast dans StarShipSofa #340, juin 2014 ; lien Internet (consulté en août 2019)

2014 Bring Them Down (nouvelle, SF), anthologie The End Is Now, ed. John Joseph Adams & Hugh Howey, septembre 2014

"In the off-world science fiction story "Bring Them Down," Ben H. Winters sets up two survivors of a human colony, alive because one couldn't hear the word of God telling everyone to kill themselves, and the other heard but disobeyed. Pea, the girl deaf to the voice that caused all the other colonists to kill themselves, finds herself unable to be sad. She thinks simply of what needs to be done, of what she and Robert, the boy hounded by God to kill her, have to do. And what she decides is that they have to dispose of all the bodies of the dead, carting them out to the outskirts where they won't attract animals. Only Robert can't resist the power speaking into his head forever, and when he succumbs Pea finds that her deafness wasn't permanent. [...]" (Charles Payseur, Tangent Online, septembre 2014)

2015 Heaven Come Down (SF), anthologie The End Has Come, ed. John Joseph Adams & Hugh Howey, mai 2015

“[...] This story tells the tale of Pea, a thirteen-year-old girl left alone after everyone on her planet dies. Presumably settlers from Earth, the people on this planet constituted half of an exodus. The other half continued on from this world and promised to return when they had found a better planet and established themselves. They never came back. When the story opens, Pea is hearing what she thinks is the voice of God. The supposed Prime Mover tells her to begin acts of creation and destruction. The story here becomes almost biblical in terms of the acts that Pea engages in; with her mind alone, she destroys all of the rubble from the old civilization. After wiping the slate clean, she literally re-visions the whole planet, creating a new world. God here turns out not to be a divine being, but something else, something very surprising. [...]" (Douglas W. Texter, Tangent Online, avril 2015)

SÉLECTION D'ESSAIS

2017 Dear Ms. Butler, anthologie Luminescent Threads: Connections to Octavia E. Butler, ed. Alexandra Pierce & Mimi Mondal, août 2017

2019 What Do the Make-Believe Bureaucracies of Sci-Fi Novels Say About Us?, The New York Times Book Review, 14 mars 2019

Lien Internet (consulté en août 2019)

Ben H. Winters examine comment les auteurs de genre soignent le contexte juridique et administratif de leurs écrits, en s'appuyant sur les textes de George Orwell et Magaret Atwood, mais aussi Omar El Akkad , Jasper Fforde et Michael Chabon, entre autres. (P.C.)

LIENS INTERNET

Site personnel :

https://benhwinters.com/ (consulté en septembre 2019)

Encyclopedia of Science Fiction :

https://www.sf-encyclopedia.com/entry/winters_ben_h (consulté en septembre 2019)

Internet Speculative Fiction Data Base :

https://www.isfdb.org/cgi-bin/ea.cgi?126583 (consulté en septembre 2019)

Wikipedia :

https://en.wikipedia.org/wiki/Ben_H._Winters (consulté en septembre 2019)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ben_H._Winters (consulté en septembre 2019)

NooSFere :

https://www.noosfere.org/icarus/livres/auteur.asp?NumAuteur=2147197159 (consulté en septembre 2019)

Quarante-Deux :

rien (consulté en septembre 2019)