Richard Morgan

BIOGRAPHIE

Richard K[ingsley] Morgan est né le 24 septembre 1965 à Londres, Royaume-Uni. Dans ce pays, ses romans sortent sous le nom de Richard Morgan et aux Etats-Unis sous celui de Richard K. Morgan.

De cinq mois à dix-sept ans, il a grandi dans un village près de Norwich avant de fréquenter le Queen's College de Cambridge d’où il est sorti avec un diplôme d’histoire en 1987 et, surtout, deux ambitions : voyager et devenir écrivain. Il a commencé par gagner et économiser un peu d'argent puis, pendant 14 ans, a enseigné l’anglais à Istanbul, à Londres, à Madrid, puis à Glasgow et est devenu formateur d'enseignants. Pendant ses heures de loisirs, il s'est lancé dans l'écriture : des nouvelles, des articles, un scénario et un roman. En 2002, le succès de Carbone Modifié, premier volume de la trilogie Takeshi Kovacs,et les droits d'adaptation cinématographique lui ont permis de devenir écrivain à plein temps. Le titre a obtenu le prix Philip K. Dick en 2004.

Les droits du film ont été vendus au producteur Joel Silver, puis repris par Laeta Kalogridis qui, après une décennie d’errance, a convaincu Netflix d’en faire une série, en confiant à l'auteur le rôle de consultant. La première saison de dix épisodes a été diffusée en 2018, suivie d’une seconde, également de dix épisodes, en 2020. Un roman graphique intitulé Altered Carbon : Download Blues (2019), qui continue à suivre le personnage de Takeshi Kovacs, est sorti en juillet 2019. Richard Morgan en est le co-scénariste avec Rik Hoskin. Par ailleurs, un film d'animation Altered Carbon : Resleeved (Takeru Nakajima et Yoshiyuki Okada, 2020) a été tiré du roman.

Deux autres titres complètent la trilogie Takeshi Kovacs : Anges Déchus sorti en 2003 et Furies déchaînées en 2005. Avant ce dernier titre, Richard Morgan a écrit un roman indépendant, Market Forces, qui a remporté le prix John W. Campbell Memorial en 2005.

Son roman suivant, Black Man, a reçu le prix Arthur C. Clarke en 2008.

Les années suivantes, de 2008 à 2014, il s'est consacré à l'écriture d'une trilogie de fantasy, Terre de héros. Cette série a servi de base pour une série de jeux créée par Liber Primus Games dont le premier est sorti en novembre 2015.

L’année 2018 a vu son retour à la science-fiction avec Thin Air qui renoue avec l’univers créé pour Black Man.

Il est un des très rares auteurs de science-fiction à s'être limité à des romans, à l'exclusion de tout récit dans un format plus court, nouvelle, novelette ou novella.

Il a travaillé dans le monde des comics et écrit les scénarios de récits de Black Widow pour Marvel : Homecoming (2004), The Things They Say About Her (2005)

Il a également abordé le domaine du jeu et a collaboré avec Electronic Arts et Crytek en tant que scénariste principal pour leur jeu vidéo de 2011, Crysis 2. Ce jeu a aussi inspiré la mini-série en six numéros Chrysis, un comic publié par IDW Publishing en 2011, dont Richard Mogan était le scénariste. Par ailleurs, il a travaillé avec Starbreeze en tant que scénariste pour Syndicate, le reboot en 2012 de l'original de 1992.

À propos de l’ensemble de ses récits, il a déclaré à Sara Martin Alegre : "Il y a un concept central que je garde – sans en être totalement conscient, je le jure ! - dans mon travail. Il prend différentes formes métaphoriques, mais fondamentalement, c'est toujours cette même idée de quelque chose d'important et de valeur qui est abandonné par des hommes vicieux et stupides en faveur du profit à court terme et de l'hégémonie tribale." [trad. PC]

Il a vécu à Glasgow jusqu'en 2015, date à laquelle il a emménagé près des lieux de son enfance, à Saxlingham Nethergate, où il réside aujourd’hui avec sa femme Virginia qu’il a épousée en 2002, et leur fils Daniel.

Sources principales :

Site de Richard Morgan, Wikipedia.

UNIVERS

- Takeshi Kovacs (SF – cyberpunk)

L'histoire se déroule au XXVe siècle.

La race humaine a colonisé les étoiles. Elle a construit des sociétés sur des mondes si distants que les vaisseaux les plus rapides mettraient un demi-millénaire pour aller d’un bout à l’autre. Ce fut essentiellement l’œuvre de sociétés richissimes, les corpos, mais le Protectorat des Nations Unies n'a pas tardé à intervenir.

À défaut d'hyperpropulsion ou de trou de ver, la seule façon de se rendre d'une planète à l'autre est la "diff", la diffusion numérique et instantanée d'une personnalité entre les planètes. Pour exercer son pouvoir sur les divers mondes, le Protectorat dispose du corps des Diplos, des commandos d'élite dont la personnalité peut être transmise de manière numérique et instantanée par diff. À l'arrivée, il leur suffit de récupérer un nouveau corps, une "enveloppe", aux capacités surhumaines et un armement sans équivalent pour jouer leur rôle. Leur formation fait le reste. Les Diplos sont craints sur toutes les planètes, y compris par les plus puissants, et personne n'a oublié certaines de leurs interventions les plus sanglantes, comme à Innenin.

En 2089, calendrier précolonial, le décodage des premiers systèmes de données martiens a mis en évidence une culture interstellaire au moins aussi vieille que la race humaine. Il n’en reste que les corps de créatures ailées, abandonnés depuis des millénaires dans des circonstances inconnues, ainsi que des ruines sur de nombreuses planètes. Les seules machines vraiment autonomes laissées par les Martiens sont les stations orbitales de Harlan que personne ne peut approcher.

Un sentiment de confiance dans le savoir martien a encouragé la diaspora, mais sept cent cinquante mille morts sur Adoracion ont tout changé. De cette brève éclosion d’enthousiasme pour tout ce qui touchait à Mars, il ne reste que peu de chose.

Dans cet univers, la mort n'est plus que temporaire. Chaque humain reçoit à la naissance une pile corticale implantée dans la colonne vertébrale qui enregistre la totalité de sa personnalité. Lorsque quelqu'un meurt, sa pile peut être installée dans une nouvelle enveloppe. Ceux qui ne peuvent s'en offrir ou dont la pile est irrécupérable pour une raison ou une autre, subissent la Vraie Mort. Les plus riches deviennent quasiment immortels, on les appelle les Maths, en référence à Mathusalem.

Le personnage central de la trilogie est Tadeshi Kovacs. À dix-sept ans, il a abandonné le gang auquel il appartenait pour s'engager dans les Marines tactiques de Harlan. Au bout de sept ans, un recruteur des Diplos est venu le chercher. Le temps s’est accéléré, ralenti, et, au fil des missions, il a commencé à perdre de vue son ancienne vie. Jusqu'à la débâcle d'Innenin. Le traumatisme a été tel que Kovacs a démissionné. Depuis, il n'est plus qu'un ex-Diplo.

- Black Man (SF)

Depuis la Sécession, les États-Unis sont divisés en trois zones : la Bordure pacifique avec son économie dynamique fondée sur les technologies de pointe, l'Union de l'Atlantique Nord à l'est et la République confédérée du Sud à qui son attachement aux valeurs traditionalistes et chrétiennes valent le surnom de Jésusland. Par ailleurs, la Chine est la première puissance et le Moyen Orient est pacifié.

LINCOLN, une puissante corporation, a pris en main la colonisation de Mars. Pour cela, ses laboratoires ont conçu des variantes du genre humains, comme les hibernoïdes, les bonobos dont la soumission programmée fait d'elles des prostituées idéales et surtout les treizes. Inspirés des sapiens de l'époque chasseurs-cueilleurs qui firent place aux agriculteurs-éleveurs, ces mâles alpha font de parfaits soldats. Malheureusement, leur incapacité à accepter toute discipline les rend très dangereux. C'est ce que révéla le rapport Jacobsen à la suite duquel ils furent cantonnés dans des réserves ou exilés sur Mars. Une agence de l'ONU issue de la Commission des droits de l'homme, l'UNGLA est particulièrement chargée de faire respecter ces directives. Les hibernoïdes, quant à eux, ont été créés pour rester en stase cryogénique à bord des vaisseaux spatiaux commerciaux et pour se réveiller en cas de situations d'urgence, technique ou criminelle, qu'ils sont alors chargés de gérer seuls. Pour économiser la consommation en tout domaine, ils sont conçus pour dormir quatre mois sur douze.

Sur Mars, dont la terraformation s'est soldée par un échec, la vie très rude n'attire que des désespérés, des aventuriers et des condamnés. Beaucoup ne rêvent bientôt plus que d'un retour sur la planète mère tandis que d'autres, en particulier les natifs de la planète, se réfugient dans un nationalisme planétaire et la haine de la Terre qualifiée de colonialiste. La corruption qui règne à tous les étages n'arrange pas la situation.

On retrouve cet univers dans deux romans, Black Man et Thin Air. Bien que le contexte général soit le même, les romans sont indépendants. Le premier se déroule sur Terre et a pour héros un treize, tandis que le second se passe sur Mars, cent à cent cinquante ans plus tard, avec pour personnage principal un hibernoïde.

- Terre de héros (fantasy)

ROMANS

R.01 Altered Carbon (univers Takeshi Kovacs-01), Gollancz / Orion, février 2002

Traduction : Carbone Modifié, Bragelonne, mars 2003

Sur Harlan, Takeshi Kovacs, un ancien des Corps diplomatiques, les troupes d'élite aux capacités améliorées du Protectorat des Nations Unies, est abattu par un commando de policiers au côté de son amie Sarah.

Lorsqu’il est réveillé des années plus tard sur la Vieille Terre, il possède un nouveau corps, une "enveloppe", tandis que son esprit a été sauvegardé dans la pile cervicale implantée au sommet de sa colonne vertébrale. Un millionnaire âgé de trois siècles et demi -un "Math[usalem]" - nommé Laurens Bancroft a payé pour sa nouvelle enveloppe et lui promet l'annulation de sa peine de stockage à cent dix-sept ans. En échange, il lui confie une mission. Il dit avoir été assassiné avant le téléchargement de sa conscience dans un de ses corps clonés. Craignant une nouvelle tentative qui lui serait fatale, il charge Kovacs de trouver ceux qui en veulent à son existence. Alors pourquoi se serait-il suicidé comme le prétend le lieutenant de police Kristin Ortega ? (P.C.)

« Je suis un grand fan de cinéma et je dois dire qu’une des principale sources d’inspiration pour Carbone Modifié a été Blade Runner. […] Mon idée de base dans Carbone Modifié était d’être responsable d’un crime que vous ne vous rappelez pas avoir commis – ou que le « vous » qui existe aujourd’hui n’ a pas commis. » (entretien dans Locus, septembre 2004, traduction P.C.)

Dans plusieurs interviews, il a précisé qu'une des origines du roman était une discussion sur la réincarnation et le karma qu'il a eue avec un bouddhiste à qui il a expliqué qu'il trouvait injuste d'être condamné à une vie de souffrances à cause de mauvaises actions commises lors d'une vie précédente, dont on ne gardait aucun souvenir. Peut-on alors encore parler de responsabilité ?

Interrogé sur les inspirations littéraires de Carbone modifié, Richard Morgan a surtout cité William Gibson, Dashiell Hammett et Raymond Chandler.

Page Wikipedia (consultée en mai 2020)

L'avis de FeydRautha (consultée en mai 2020)

L'avis de Gromovar (consultée en mai 2020)

* Prix BSFA 2002 : présélection (meilleur roman)

* Prix Locus 2003 : 3e place (meilleur premier roman)

* Prix Philip K Dick 2004 : victoire

* Prix Imaginaire 2004 : nomination (roman étranger)

R.02 Broken Angels (univers Takeshi Kovacs-02), Gollancz, août 2003

Traduction : Anges Déchus, Bragelonne, mai 2004

Des années après les événements racontés dans Carbone Modifié, Takeshi Kovacs sert maintenant comme lieutenant au sein des Impacteurs de Carrera, une organisation de mercenaires partie prenante d’une guerre sur une planète lointaine, Sanction IV, où ils luttent contre un groupe rebelle dirigé par Joshua Kemp et opposé au gouvernement et aux corpos. Il fait la connaissance de Jan Schneider qui, en tant que pilote, a fait du transport de matériel sur un site de colonisation martienne. Les archéologues y ont déterré une porte qui mène à un vaisseau stellaire martien en orbite stationnaire, au bord du système de Sanction. D’abord sceptique sur cette découverte inédite pour l’humanité, Kovacs acquiert la conviction que Schneider ne ment pas, qu’il a été arrêté par le conflit et qu’il a besoin de lui pour trouver quelqu’un à qui monnayer la découverte.

Kovacs et Schneider font libérer l’archéologue Tanya Wardani responsable des fouilles et faite ensuite prisonnière par des miliciens. Incapable d'atteindre seul cet endroit situé en zone de conflit, Kovacs s'adresse à un cadre de la Mandrake Corporation, l'une des sociétés qui profitent de la guerre. Ils récupèrent les piles corticales d’un groupe de soldats d’élite, leur fournissent des enveloppes, c’est-à-dire de nouveaux corps, et toute la troupe part pour le site des fouilles, bien décidée à faire fortune. (P.C.)

Page Wikipedia (consultée en mai 2020)

L'avis de FeydRautha (consultée en mai 2020)

R.03 Market Forces (SF), Gollancz, mars 2004

"A coup in Cambodia. Guns to Guatemala. For the men and women of Shorn Associates, opportunity is calling. In the superheated global village of the near future, big money is made by finding the right little war and supporting one side against the other–in exchange for a share of the spoils. To succeed, Shorn uses a new kind of corporate gladiator: sharp-suited, hard-driving gunslingers who operate armored vehicles and follow a Samurai code. And Chris Faulkner is just the man for the job.

He fought his way out of London’s zone of destitution. And his kills are making him famous. But unlike his best friend and competitor at Shorn, Faulkner has a side that outsiders cannot see: the side his wife is trying to salvage, that another woman–a porn star turned TV news reporter–is trying to exploit. Steeped in blood, eyed by common criminals looking for a shot at fame, Faulkner is living on borrowed time. Until he’s given one last shot at getting out alive. . . ." (Présentation sur Goodreads)

« Market Forces est inéluctablement politique parce que c’est presque contemporain. Je l’ai situé 50 ans dans l’avenir, mais, chaque fois que je lis un journal, je me dis que j’aurais dû le situer dix ans plus tôt parce que je ne cesse de tomber sur des choses encore plus tordues que dans le livre. » (entretien dans Locus, septembre 2004, traduction P.C.)

À l'origine, Market Forces a été conçu comme une nouvelle. N'ayant pu la faire publier, Richard Morgan en a tiré le scénario d'un film dont Warner Bros a acheté les droits, et finalement un roman.

Page Wikipedia (consultée en juin 2020)

* Prix John W. Campbell Memorial 2005 : victoire (meilleur roman de science fiction)

* Prix Arthur C. Clarke 2005 : finaliste (meilleur roman de science fiction)

R.04 Woken Furies ( univers Takeshi Kovacs-03), Gollancz / Orion, mars 2005

Traduction : Furies Déchaînées, Bragelonne, avril 2005

Takeshi Kovacs est de retour sur sa planète natale de Harlan, sous la surveillance constante des plates-formes orbitales, seuls vestiges technologiques martiens encore en fonctionnement, dont le feu céleste détruit systématiquement tout ce qui décolle du sol et est plus évolué qu'un hélicoptère.

Après une expédition punitive sur la citadelle des chevaliers de la Nouvelle Apocalypse, Kovacs court dans les rues désertes, avec son butin de piles corticales dans la poche. Il découvre que la solution qu'il avait prévue pour changer de corps est compromise et accepte la proposition de Sylvie Oshima, une jeune femme à qui il porté secours dans un bar.

Il se joint à l'équipe de déClass dont elle est la tête de contrôle, un groupe chargé de nettoyer des régions contaminées par des engins de nanotechnologie militaire ayant échappé à tout contrôle. Les capacités insoupçonnées de Sylvie Oshima pourraient bien raviver la révolte quelliste, jadis écrasée mais qui n'attend qu'une occasion pour renaître de ses cendres. Les événements offriront peut-être la chance d'une rédemption à un Kovacs désabusé, qui n'a plus foi en aucune cause. (P.C.)

L'avis de FeydRautha (consulté en mai 2020)

L'avis d'Apophys (consulté en mai 2020)

R.05 Black Man (SF), Gollancz / Orion, mai 2007

Publié aux Etats-Unis sous le titre : Thirteen, Del Rey / Ballantine et Tantor Media, juillet 2007

Traduction : Black Man, Bragelonne, coll. Science Fiction, octobre 2008

L'action se déroule en 2107. Cal Marsalis est noir et anglais. C'est surtout un humain amélioré génétiquement, un membre des "variantes treize, avatars de la violence purifiée, nos sauveurs et nos Némésis", comme le dit un des protagonistes, un "trifouillé", comme le décrivent d'autres. Parce qu'il a gagné à la loterie du Billet Retour, il a pu quitter légalement Mars et travaille en indépendant. Tombé dans un piège, il est détenu depuis trois mois quand un envoyé de LINCOLN lui propose, en échange de sa libération, une de ces mission dans lesquelles il s'est spécialisé pour l'UNGLA : la chasse au treize. Un vaisseau spatial LINCOLN s'est en effet écrasé dans l'océan. À l'intérieur, on découvre des cadavres qui ont été dévorés par un treize échappé de Mars. Lancé à sa poursuite en compagnie de deux policiers de LINCOLN, Sevki Ertekin et Tom Norton, Marsalis va vite comprendre que les enjeux sont bien plus élevés que la neutralisation d’un tueur en série. (P.C.)

Le titre initialement prévu pour ce roman était Normal Parameters.

L'avis d'Apophys (consulté en juin 2020)

L'avis de Gromovar (consulté en juin 2020)

* Prix BSFA 2007 : nomination (meilleur roman)

* Prix Arthur C. Clarke 2008 : victoire (meilleur roman de science-fiction)

* Prix Locus 2008 : 7e place (meilleur roman SF)

R.06 The Steel Remains (univers Terre de héros-01), Gollancz / Orion, août 2008

Traduction : Rien que l'Acier, Bragelonne, février 2010

II y a dix ans, l'alliance des hommes et des Kiriaths a repoussé les terribles Écailleux. Qui se souvient maintenant des héros de cette guerre ? Ringil vit en exil, rejeté par sa famille. Mais pour sa cousine Shérin, vendue comme esclave, il décroche son épée et retourne sur les lieux d'un passé qu'il avait tout fait pour oublier. Dame Archeth, dernière représentante d'un peuple disparu, est la conseillère d'un empereur décadent qu'elle abhorre. Elle seule soupçonne qu'une terrible menace point aux frontières de l'empire. Egar le Tueur de Dragons est un nomade des steppes, revenu de la guerre auréolé de triomphe. Une gloire aujourd'hui bien émoussée dans un monde qu'Egar ne reconnaît plus. Ces trois-là ont tout perdu. Sauf peut-être la bataille qui les attend, héroïque et désespérée...” (4e de couverture)

* Prix BSFA 2008 : présélection (meilleur roman)

* Prix Gemmell 2009 : présélection (prix Legend)

* Prix Gaylactic Spectrum 2010 : victoire (roman)

R.07 The Cold Commands (univers Terre de héros-02), Del Rey / Ballantine, octobre 2011

Traduction : A Pierre Fendre, Bragelonne, septembre 2012

Il y a dix ans, l’alliance des hommes et des kiriath a repoussé les terribles Écailleux. Mais qui se souvient maintenant des héros de cette guerre ? Déclaré hors-la-loi, banni de son fief ancestral au Nord, renié par sa propre famille et menacé par les magnats du commerce d’esclaves de la ville de Trelayne qui veulent sa peau, Ringil Eskiath n’a plus qu’un endroit où se réfugier : Yhelteth, le cœur de l’empire du Sud, où vit la métisse kiriath Archeth Indamaninarmal, ancienne sœur d’arme et désormais haute conseillère auprès de l’empereur Jhiral Khimran II Mais Archeth a ses propres problèmes – tout comme son invité et garde du corps, Egar Tueur de Dragons, naguère nomade des steppes. Loin de trouver le calme escompté, Ringil va se trouver impliqué dans des allégeances douteuses, aussi douteuses que celles qu’il a laissées derrière lui. De vieux ennemis s’agitent, l’ordre ancien pourri jusqu’à la moelle s’effrite, et même si personne ne le sait encore, la cité de Yhelteth est sur le point d’exploser...” (4e de couverture)

* Prix Locus 2012 : 10e place (meilleur roman fantasy)

* Prix Gemmell 2012 : présélection (prix Legend)

R.00 The SF Collection (SF), Gollancz, novembre 2013

Volume omnibus contenant : Altered Carbon ; Broken Angels ; Market Forces ; Woken Furies ; Black Man

R.08 The Dark Defiles (univers Terre de héros-03), Del Rey, octobre 2014

Traduction : Jusqu’à l’Ame, Bragelonne, juin 2016

Cap vers les lointaines îles du Nord, à la recherche de la légendaire cité d’An-Kirilnar, réputée pour flotter au-dessus des eaux. Mais cette quête impossible en vaut-elle la peine ? Est-elle digne des trois parias héroïques, Ringil, Egar et Archeth, bien décidés à se réapproprier leur destin ? Dans les îles grises et désolées, le mystère s’épaissit : on murmure que la tombe du changeling est partout et nulle part. Tout comme la fantomatique ville d’An-Kirilnar...” (4e de couverture)

* Prix Locus 2015 : 14e place (meilleur roman fantasy)

* Prix Gemmell 2015 : présélection (prix Legend

R.09 Thin Air (SF), Penguin Random House/Del Rey, octobre 2018

Traduction : Thin Air, Bragelonne, mars 2020

Hibernoïde, Hakna Veil a longtemps travaillé pour Blond Vaisutis, une entreprise de logistique et de sécurité à laquelle sa mère l'a vendu avant sa naissance et qui l'a ainsi doté d'une IA implantée dans son cerveau, Osiris, et de technologies paramilitaires intégrées à son corps. Employé comme nettoyeur lors de ce qui était de fait une expédition de liquidation, il a refusé de tuer une révolutionnaire sacraniste, a été licencié par Blond Vaisutis et, depuis, vit d'expédients en profitant de ses capacités quasi-surhumaines.

Il a maintenant dépassé sa septième année (martienne, presque le double en années terriennes) sur Mars et ne rêve que de retourner sur Terre. Arrêté à la suite d'une expédition meurtrière dans une boîte de nuit, il se voit proposer par la police la protection d'une envoyée de la Terre, Madison Madekwe, en échange de sa libération. Elle fait partie du nombre étonnamment important de personnes chargées d'un audit des affaires martiennes par la corpo LINCOLN, responsable de la colonisation de Mars. Madekwe s'intéresse à un individu porté disparu après avoir remporté à la loterie son billet de retour sur la Terre, ce qui est une source de profond étonnement pour Veil qui pense que ces apparences pourraient bien dissimuler quelque chose de moins avouable. (P.C.)

Hardboiled on Mars.

Page Wikipedia (consulté en juin 2020)

L'avis d'Apophys (consulté en mars 2020)

L'avis de Gromovar (consulté en mars 2020)

SÉLECTION D’ESSAIS

2011 Introduction (I Am Legend), Matheson, Richard, I Am Legend, Gollancz, septembre 2011

2015 Killing the Magic (and Putting It in a Box), anthologie Fantasy-Faction Anthology, ed. Marc Aplin& Jennie Ivins, juillet 2015

LIENS INTERNET

Site personnel :

https://www.richardkmorgan.com/ (consulté en juin 2020)

Encyclopedia of Science Fiction :

https://www.sf-encyclopedia.com/entry/morgan_richard (consulté en juin 2020)

Internet Speculative Fiction Data Base :

https://www.isfdb.org/cgi-bin/ea.cgi?7119 (consulté en juin 2020)

Wikipedia :

https://en.wikipedia.org/wiki/Richard_K._Morgan (consulté en juin 2020)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Morgan (consulté en juin 2020)

NooSFere :

https://www.noosfere.org/livres/auteur.asp?numauteur=-45836 (consulté en juin 2020)

Quarante-Deux :

rien